De la cité Arverne au diocèse de Clermont : Topographie ecclésiale, fortifications et peuplements de l’Auvergne entre Antiquité tardive et haut Moyen Âge (Ve-Xe siècles) : une approche archéologique.

par Damien Martinez

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Bruno Phalip.

Soutenue le 03-03-2017

à Clermont Auvergne , dans le cadre de École doctorale des lettres, sciences humaines et sociales (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Centre d'histoire Espaces et cultures (Clermont-Ferrand) (équipe de recherche) et de Centre d'Histoire "Espaces et Cultures" - Clermont Auvergne / CHEC (laboratoire) .


  • Résumé

    En cherchant à renouveler la vision du rôle joué par les fortifications et les premiers lieux de culte chrétiens dans la structuration et l’évolution des peuplements médiévaux, cette étude offre une nouvelle synthèse sur l’histoire du peuplement de l’ancienne cité de Clermont durant l’Antiquité tardive et le haut Moyen Age. Si les connaissances acquises sur le sujet font l’objet d’une nécessaire analyse critique, la documentation est renouvelée par une approche résolument interdisciplinaire puisant dans les apports confrontés des données textuelles, archéologiques et monumentales (formes architecturales, techniques, décors, etc.). Cette recherche s’articule autour d’une monographie qui offre aujourd’hui de nouveaux horizons de recherches sur la question des habitats fortifiés de hauteur, et met en évidence la relation étroite qui unit fortifications et églises dès les Ve-VIe siècles. L’enquête peut dès lors être élargie aux problématiques relatives à la topographie ecclésiale de l’ensemble du territoire arverne ; notamment par l’examen documenté du glissement des cadres de la cité romaine vers les nouveaux cadres diocésains. Il s’agit alors d’analyser les permanences, les ruptures et les transformations qui ont conditionné les modalités d’occupation du sol entre le Ve et le Xe siècle, en scrutant le rôle des églises et des « châteaux » dans la formation de nouveaux noyaux de peuplement. L’enjeu est enfin de saisir les réalités d’un paysage monumental progressivement transformé et adapté en abordant la question de la persistance formelle ou de l’innovation, des continuités et des ruptures techniques, à travers l’analyse des plans, des élévations et des répertoires ornementaux choisis, tout en confrontant les données disponibles aux témoignages apportés par les sources textuelles

  • Titre traduit

    From the Arvern’s territory to the diocese of Clermont : Ecclesial topography, fortifications and Auvergne’s settlements between late Antiquity and early Middle Ages (Vth-Xth centuries) : an archaeological approach


  • Résumé

    This study proposes to shed new light on the evolution of settlement in the former territory of Clermont during the late Antiquity and early Middle Ages, by looking at the fortifications and first Christian places of worship, which are believed to polarize the medieval settlement. The main purpose of this work, beyond a necessary compilation of previous studies, is to renew the existing documentation through a vast archaeological investigation. The starting point of this research is a monographic study that widens the research on the topic of hillforts and highlights the close relation between fortifications and churches from the 5th to the 10th century. The study extends to questions relating to the ecclesial topography of the whole Arvern territory, thus showing clearly the shift in the framework of the Roman city towards the diocesan structure. The purpose here is indeed to study the continuity, or discontinuity as well as the transformations in land-use between the 5th and the 10th century, through the role of churches and "castles" in the creation of new settlements. It is also important to show the many forms of the monumental architecture in Auvergne between Antiquity and Middle Ages, raising the question of formal persistence or innovation, technical continuity or discontinuity, through the analysis of plans, upstanding architecture and the choice of decorative repertoires, while confronting the data to textual sources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.