3D Semantic SLAM of Indoor Environment with Single Depth Sensor

par Vijaya Kumar Ghorpade

Thèse de doctorat en Electronique et Systèmes

Sous la direction de Laurent Trassoudaine et de Paul Checchin.

Soutenue le 20-12-2017

à Clermont Auvergne , dans le cadre de École doctorale des sciences pour l'ingénieur (Clermont-Ferrand) , en partenariat avec Institut Pascal (Aubière, Puy-de-Dôme) (laboratoire) .

Le président du jury était David Filliat.

Le jury était composé de Beatriz Marcotegui, Olivier Aycard, Thierry Chateau.

Les rapporteurs étaient Beatriz Marcotegui, Olivier Aycard.

  • Titre traduit

    SLAM sémantique 3D de l'environnement intérieur avec capteur de profondeur simple


  • Résumé

    Pour agir de manière autonome et intelligente dans un environnement, un robot mobile doit disposer de cartes. Une carte contient les informations spatiales sur l’environnement. La géométrie 3D ainsi connue par le robot est utilisée non seulement pour éviter la collision avec des obstacles, mais aussi pour se localiser et pour planifier des déplacements. Les robots de prochaine génération ont besoin de davantage de capacités que de simples cartographies et d’une localisation pour coexister avec nous. La quintessence du robot humanoïde de service devra disposer de la capacité de voir comme les humains, de reconnaître, classer, interpréter la scène et exécuter les tâches de manière quasi-anthropomorphique. Par conséquent, augmenter les caractéristiques des cartes du robot à l’aide d’attributs sémiologiques à la façon des humains, afin de préciser les types de pièces, d’objets et leur aménagement spatial, est considéré comme un plus pour la robotique d’industrie et de services à venir. Une carte sémantique enrichit une carte générale avec les informations sur les entités, les fonctionnalités ou les événements qui sont situés dans l’espace. Quelques approches ont été proposées pour résoudre le problème de la cartographie sémantique en exploitant des scanners lasers ou des capteurs de temps de vol RGB-D, mais ce sujet est encore dans sa phase naissante. Dans cette thèse, une tentative de reconstruction sémantisée d’environnement d’intérieur en utilisant une caméra temps de vol qui ne délivre que des informations de profondeur est proposée. Les caméras temps de vol ont modifié le domaine de l’imagerie tridimensionnelle discrète. Elles ont dépassé les scanners traditionnels en termes de rapidité d’acquisition des données, de simplicité fonctionnement et de prix. Ces capteurs de profondeur sont destinés à occuper plus d’importance dans les futures applications robotiques. Après un bref aperçu des approches les plus récentes pour résoudre le sujet de la cartographie sémantique, en particulier en environnement intérieur. Ensuite, la calibration de la caméra a été étudiée ainsi que la nature de ses bruits. La suppression du bruit dans les données issues du capteur est menée. L’acquisition d’une collection d’images de points 3D en environnement intérieur a été réalisée. La séquence d’images ainsi acquise a alimenté un algorithme de SLAM pour reconstruire l’environnement visité. La performance du système SLAM est évaluée à partir des poses estimées en utilisant une nouvelle métrique qui est basée sur la prise en compte du contexte. L’extraction des surfaces planes est réalisée sur la carte reconstruite à partir des nuages de points en utilisant la transformation de Hough. Une interprétation sémantique de l’environnement reconstruit est réalisée. L’annotation de la scène avec informations sémantiques se déroule sur deux niveaux : l’un effectue la détection de grandes surfaces planes et procède ensuite en les classant en tant que porte, mur ou plafond; l’autre niveau de sémantisation opère au niveau des objets et traite de la reconnaissance des objets dans une scène donnée. A partir de l’élaboration d’une signature de forme invariante à la pose et en passant par une phase d’apprentissage exploitant cette signature, une interprétation de la scène contenant des objets connus et inconnus, en présence ou non d’occultations, est obtenue. Les jeux de données ont été mis à la disposition du public de la recherche universitaire.


  • Résumé

    Intelligent autonomous actions in an ordinary environment by a mobile robot require maps. A map holds the spatial information about the environment and gives the 3D geometry of the surrounding of the robot to not only avoid collision with complex obstacles, but also selflocalization and for task planning. However, in the future, service and personal robots will prevail and need arises for the robot to interact with the environment in addition to localize and navigate. This interaction demands the next generation robots to understand, interpret its environment and perform tasks in human-centric form. A simple map of the environment is far from being sufficient for the robots to co-exist and assist humans in the future. Human beings effortlessly make map and interact with environment, and it is trivial task for them. However, for robots these frivolous tasks are complex conundrums. Layering the semantic information on regular geometric maps is the leap that helps an ordinary mobile robot to be a more intelligent autonomous system. A semantic map augments a general map with the information about entities, i.e., objects, functionalities, or events, that are located in the space. The inclusion of semantics in the map enhances the robot’s spatial knowledge representation and improves its performance in managing complex tasks and human interaction. Many approaches have been proposed to address the semantic SLAM problem with laser scanners and RGB-D time-of-flight sensors, but it is still in its nascent phase. In this thesis, an endeavour to solve semantic SLAM using one of the time-of-flight sensors which gives only depth information is proposed. Time-of-flight cameras have dramatically changed the field of range imaging, and surpassed the traditional scanners in terms of rapid acquisition of data, simplicity and price. And it is believed that these depth sensors will be ubiquitous in future robotic applications. In this thesis, an endeavour to solve semantic SLAM using one of the time-of-flight sensors which gives only depth information is proposed. Starting with a brief motivation in the first chapter for semantic stance in normal maps, the state-of-the-art methods are discussed in the second chapter. Before using the camera for data acquisition, the noise characteristics of it has been studied meticulously, and properly calibrated. The novel noise filtering algorithm developed in the process, helps to get clean data for better scan matching and SLAM. The quality of the SLAM process is evaluated using a context-based similarity score metric, which has been specifically designed for the type of acquisition parameters and the data which have been used. Abstracting semantic layer on the reconstructed point cloud from SLAM has been done in two stages. In large-scale higher-level semantic interpretation, the prominent surfaces in the indoor environment are extracted and recognized, they include surfaces like walls, door, ceiling, clutter. However, in indoor single scene object-level semantic interpretation, a single 2.5D scene from the camera is parsed and the objects, surfaces are recognized. The object recognition is achieved using a novel shape signature based on probability distribution of 3D keypoints that are most stable and repeatable. The classification of prominent surfaces and single scene semantic interpretation is done using supervised machine learning and deep learning systems. To this end, the object dataset and SLAM data are also made publicly available for academic research.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Clermont Auvergne. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.