Cultures pédagogiques et identité professionnelle des professeurs des écoles et des collèges : Etude du rôle des arrière-plans culturels et contextuels dans les constructions identitaires et les relations école-collège

par Virginie Volf

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Alain Marchive.

Le président du jury était Bernard Sarrazy.

Les rapporteurs étaient Thérèse Perez-Roux, Pierre Périer.


  • Résumé

    Dans la lignée de la création des IUFM (Instituts de formation des maîtres) en 1989, les récentes évolutions du système éducatif français (loi pour la refondation de l’école de juillet 2013) témoignent d’une volonté institutionnelle de rapprocher école et collège et de dépasser le clivage historique qui fait du premier degré l’héritier de l’école du peuple et du second celui des lycées destinés à l’élite. Il s’agit de lever ce qui peut faire obstacle à la continuité école-collège pour une meilleure prise en charge des élèves. Mais cette volonté a-t-elle véritablement permis de dépasser ces antagonismes et d’aller vers une culture pédagogique partagée, voire de fonder une identité professionnelle commune ? L’enjeu de cette thèse est d’identifier les points de rencontre mais aussi et surtout les points de rupture entre professeurs des écoles et professeurs des collèges, afin de mieux comprendre quelle est l’origine de ces différences, comment elles se construisent et quels effets elles produisent, dans le but de mieux savoir comment agir pour lever ces obstacles et améliorer le passage de l’école au collège. Pour cela, trois méthodes de recueil de données ont été utilisées : observations ethnographiques de situations d’échanges entre professeurs des deux degrés sur trois réseaux (milieu favorisé, milieu rural mixte, réseau d’éducation prioritaire), questionnaires (près de 200 enseignants exerçant pour moitié en élémentaire et pour moitié en collège) et entretiens biographiques (10 professeurs des écoles et 11 professeurs des collèges). L’analyse des données a été effectuée de façon qualitative et quantitative (notamment en utilisant les logiciels Statbox et IRaMuTeq). L’identité professionnelle des enseignants a été abordée par le biais des différentes variables la composant : variables personnelles (biographiques), contextuelles (socio-historiques et professionnelles) et pédagogiques (la culture pédagogique). Elles ont été mises en regard, notamment afin de percevoir le rôle des cultures pédagogiques dans les constructions identitaires. Ce travail a montré que malgré des cultures pédagogiques en grande partie commune, les identités professionnelles des professeurs des écoles et des collèges restent marquées par l’histoire des professions dans les représentations qu’ils entretiennent les uns sur les autres, et qu’elles se révèlent de « consistance » différente. Enfin, l’apparition d’une recomposition de l’identité professionnelle chez les professeurs de collège débutants a été mise au jour.

  • Titre traduit

    Pedagogical cultures and professional identities of primary and secondary school teachers : Study of the cultural and contextual background in the construction of the identities and the relations between primary and secondary schools


  • Résumé

    Directly linked to the creation of the IUFMs (Instituts de Formation des Maîtres) in 1989, the recent evolutions in the French educational system (Law of July 2013 for the refoundation of school) show evidence, at the level of the institutions, of the willingness to get a close similarity between primary school and secondary school (named college in France) and to cancel the historical approach which considered primary school as dedicated to the people and secondary school reserved for an elite. The challenge is to remove everything which may be an obstacle to the continuity from primary to secondary in order to take charge of the pupils in better conditions. But has this willingness permitted to really overcome the antagonisms and led to a shared pedagogical culture and even generated a common professional identity ?The aim of this thesis is to identify all the points of convergence but particularly also the disrupting points between teachers in primary and teachers in secondary schools and to understand more precisely what is the origin of the differences, the way they occur and the consequences they produce, in the purpose of knowing much better how to proceed to remove the obstacles and to improve the transition from primary to secondary. Three methods of collection of datas have been used : ethnographical survey of actual relationship between teachers (in both educational levels) in three local education grids (favourable background – mixed rural environment – areas declared as a priority), answers to questionnaires (sent to almost 200 teachers, half of them in primary, half in secondary schools) and biographical interviews (10 teachers in primary and 11 in secondary schools). The datas have been analysed considering both the quality and the quantity (with the use of softwares such as Statbox and IRaMuTeq). The professional identities of the teachers have been examined through consideration of the several variables they are made of : private (biography), background (social, historical and professional), pedagogical (pedagogical culture). They have been compared in order to point out the part played by the pedagogical cultures in the way identity is formed.This survey has demonstrated that, although pedagogical cultures are highly the same, the professional identities of the teachers in primary and of the teachers in secondary schools are still deeply impregnated by the history of the image of the professions with which they both consider each other and that the image has a different « thickness » both sides. The survey has also revealed that young teachers in secondary schools nowadays start developing a professional identity common to both levels.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.