L'analyse institutionnaliste du rôle du négoce vitivinicole : de la filière au mesosystème

par Sofya Brand

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Marie-Claude Bélis-Bergouignan.

Le président du jury était Eric Giraud-Héraud.

Le jury était composé de Eric Giraud-Héraud, Bernard Jullien, Jean-Marc Touzard, Nathalie Corade, Alain Rallet.

Les rapporteurs étaient Bernard Jullien, Jean-Marc Touzard.


  • Résumé

    Le devenir de la filière vitivinicole a suscité de nombreux questionnements durant les années 2000 quant à l’adéquation des institutions qui la gouvernent vis-à-vis de l’évolution profonde de la demande et du changement du champ concurrentiel mondial. Cette thèse propose un cadre théorique de « méso-économie politique territorialisée » qui adhère à la méthode de l’institutionnalisme historique et est adapté à l’analyse des systèmes productifs dont le lien au territoire est particulièrement important. Fondée sur cette méthode, la thèse s’intéresse à l’articulation des niveaux macro-méso-microéconomiques, au travail politique au sein du système productif vitivinicole et aux ressources patrimoniales qui assurent sa pérennité. La mise en oeuvre de cette approche théorique a permis de reconstituer la genèse des institutions qui ont assuré la perpétuation du système productif vitivinicole français jusqu’aux années 1970, les facteurs de sa déstabilisation à la fin du XXème siècle et l’adaptation du système dans les années 2000. Ce travail porte une attention particulière à la diversité du système productif vitivinicole français composé des sous-systèmes que représentent les vignobles régionaux. Il montre la différence des trajectoires historiques de trois des principaux vignobles régionaux – Languedoc, Champagne et Bordeaux – et par conséquence la différence dans leur capacité d’adaptation aux changements de la demande et de la concurrence mondiales. Enfin, ce travail met en évidence la diversité des acteurs au sein de la filière abordée en analysant les modèles productifs des négociants de la mythique Place de Bordeaux.

  • Titre traduit

    Merchants’ role in the wine industry : institutional approach


  • Résumé

    The early 2000s were marked by an increasingly loud debate on the ability of French wine industry institutions to keep up with changing market demand and global competition. This thesis proposes a meso-level framework that follows the tradition of historical institutionalism. Our approach has been tailored to the analysis of production systems where the interplay between territory and sector is very important. Based on this framework, we focus on the articulation of the macro-meso- and microeconomic levels, on the political work of stakeholders in the wine industry and on the resources of patrimonial nature that ensure its persistence. The application of this methodology has made possible an analysis of the continuance of the French wine production system until the 1970s, the factors of its destabilisation at the end of the 20th century and the adaptation of the system in the 2000s. This thesis also emphasises the variety of the French wine production system, which is composed of diverse wine regions. Our analysis highlights the different historical trajectories of the three main French wine producing regions – Languedoc, Champagne and Bordeaux – and hence the difference in their capacity to adapt to the changes of demand and global competition. Finally, we highlight the diversity of actors in the industry in question by analysing the productive models of Bordeaux wine merchants.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.