La gouvernance universitaire et l'évolution des usages du numérique : nouveaux enjeux pour l'Enseignement Supérieur et la Recherche français

par Bertrand Mocquet

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Lise Vieira.

Le président du jury était Carlos Correia.

Le jury était composé de Lise Vieira, Pierre-Michel Riccio, Jean-François Cerisier, Soufiane Rouissi.

Les rapporteurs étaient Pierre-Michel Riccio, Jean-François Cerisier.


  • Résumé

    Nous constatons que les universités sont confrontées à un double mouvement de la société sur leur organisation provoquant une nécessité de changement. Le premier concerne l’environnement institutionnel changeant depuis la loi Enseignement Supérieur et de la Recherche de 2013 : passage à la responsabilité et compétences élargies, contraintes budgétaires fortes, évolutions sociales des apprenants, nouvelle pratique managériale dans le secteur public. Ce premier mouvement provoque pour nous un paradoxe : la naissance d’un phénomène d’isomorphisme institutionnel, les comportements des universités convergent quand bien même chacune d’elles tente d’être plus attractive que l’autre sur le marché de la formation tout au long de la vie. Par ailleurs, un second mouvement, qui concerne les membres et les usagers des universités, apparaît au regard des usages des Technologies de l'information et de la communication (TIC) dans la société : la facilité d’accès à la connaissance au moyen de nouvelles plateformes, l’adoption des TIC dans la société catalysent cela. En réaction à ces deux mouvements, nous estimons que les universités sont en changement. Et nous souhaitons étudier en quoi l’évolution des usages du numérique conduit à la nécessité d’une gouvernance du numérique universitaire. Nous tenterons de démontrer que l’instabilité provoquée par l’arrivée du numérique dans les universités est une occasion de faire évoluer le système universitaire, au point de créer un nouveau point d’équilibre s’appuyant sur une nouvelle gouvernance : la gouvernance du numérique universitaire. Celle-ci permettrait de développer les usages du numérique de tous les acteurs, et placerait ainsi l’établissement dans un meilleur positionnement dans un environnement devenu de plus en concurrentiel, tout en améliorant son fonctionnement. Pour cela nous construirons les analyses à partir de plusieurs terrains complémentaires, non pas dans un souci de comparaison de terrains, mais bien de vérification partielle d’une ou plusieurs hypothèses au sein de chacun de ces 5 terrains d’observation. Sur la base des analyses de ces expériences et de questionnement sur cette notion de gouvernance du numérique universitaire, cette thèse souhaite contribuer à la réflexion sur les gouvernances d’universités, afin qu’elles puissent mieux appréhender l’éducation supérieure du XXIe siècle.

  • Titre traduit

    University Governance and the Evolution of Digital Uses : New Challenges for Higher Education and French Research


  • Résumé

    We see that universities are confronted with a double movement of society on their organization, necessitating a change. The first concerns the changing institutional environment since the Law Higher Education and Research in 2013 : shift to responsibility and broadened competencies, strong budgetary constraints, social evolutions of learners, new managerial practice in the public sector. This first movement provokes for us a paradox: the birth of a phenomenon of institutional isomorphism, the behavior of universities converge even though each of them tries to be more attractive than the other on the market of training all the way long life. In addition, a second movement, involving the players and users of universities, appears in relation to the uses of Information and Communication Technologies (ICT) in society: the ease of access to knowledge through new platforms, the adoption of ICTs in society catalyze this. In response to these two movements, we believe that universities are changing. And we want to study how the evolution of digital uses leads to the need for digital university governance. We will try to show that the instability brought about by the arrival of digital in the universities is an opportunity to evolve the university system to the point of creating a new equilibrium point based on a new governance : digital university governance . This would allow the development of the digital uses of all the players, thus placing the establishment in a better position in a more competitive environment, while improving its functioning. For this we will construct the analyzes from several complementary fields, not for the sake of comparing land, but rather a partial verification of one or more hypotheses within each of these five observations. On the basis of the analyzes of these experiences and the questioning of this notion of digital university governance, this thesis wishes to contribute to the reflection on university governance so that they can better understand higher education in the 21st century.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.