Quelles compétences en communication interculturelle développer pour l'expatriation professionnelle ? : étude de cas sur l'expatriation de France en Russie, de Russie en France

par Daria Tsukanova

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Valérie Carayol et de Svetlana Charonova.

Le président du jury était Gino Gramaccia.

Le jury était composé de Valérie Carayol, Svetlana Charonova, Françoise Albertini, Sylvie Thiéblemont-Dollet.

Les rapporteurs étaient Françoise Albertini, Sylvie Thiéblemont-Dollet.


  • Résumé

    Ce travail doctoral est consacré au développement des compétences en communication interculturelle dans le contexte professionnel à l’international. La transversalité du champ de recherche a révélé la nécessité de mettre en concordance divers courants épistémologiques, en théorisant les rapports entre culture, compétences, communication, identités et valeurs. Ce projet de recherche s'est effectué sur la base d'un accord international instaurant la codirection des recherches entre l'Université de Bordeaux Montaigne (sciences de l’information et communication) et l’Université de l'Amitié des Peuples en Russie (R.U.D.N) (Sociologie de gestion). Le travail présente les différences culturelles influençant la communication interculturelle, parmi lesquelles se trouvent celles liées à la structure sociale, aux traditions et aux normes de comportement, la culture des entreprises, les habitudes et les préférences des employés en raison des attentes des rôles sociaux qui sont attribués par les institutions éducatives. La partie pratique de l’étude est propose une analyse d’interviews semi-directifs enregistrés dans le cadre d’un projet intitulé « Dialogue interculturel professionnel Russie-France ». Il s’agit d’une étude qualitative complétée d’un questionnaire à choix multiples auprès d’employés travaillant dans un autre pays que leur pays d’origine (soixante-dix interviews : 35 entretiens avec des cadres russes qui travaillent en France et 35 entretiens avec des cadres français qui travaillent en Russie). Pour présenter les résultats de la recherche l’auteur de la thèse utilise une analyse de contenu qui a permis d’élaborer une liste d’éléments socioculturels qui influencent le développement de la compétence professionnelle en communication interculturelle : la dimension temporelle, l'expérience de l'interaction interculturelle dans les moments de crise, la motivation et l’évolution du statut de l’individu sur les deux niveaux « personnel » et « interpersonnel », les facteurs « économiques » et facteurs «intangibles » tels que la reconnaissance de l'individu , les facteurs linguistiques, une attitude envers les stéréotypes et les traditions). Le travail de recherche propose un modèle pour la sélection et la préparation des cadres dans le domaine de la coopération internationale. Ce modèle consiste en éléments nécessaires pour identifier les principales stratégies cibles de modèles d’apprentissage interculturel afin d’appréhender a. une nouvelle expérience interculturelle b. une évolution du statut et de la réputation professionnelle et personnelle de l'individu c. l'apprentissage des langues étrangères. Le travail introduit une notion centrale à la thèse, celle d’ «espace de coopération interculturelle » compris comme un zone de sécurité, où personne ne prétend détruire de valeurs ou traditions culturelles, mais où chacun se trouve en état de coopération.

  • Titre traduit

    Which intercultural competencies to develop for the professional expatriation? : Study of expatriation from France to Russia, from Russia to France


  • Résumé

    This doctoral work is devoted to the development of intercultural communication skills in the international professional context. The transversality of the field of research has revealed the need to reconcile various epistemological currents, theorizing the relationships between culture, skills, communication, identities and values. This research project was carried out on the basis of an international agreement establishing co-direction of research between the University of Bordeaux Montaigne (information sciences and communication) and the University of Friendship between People in Russia ( RUDN) (Sociology of Management). The work presents the cultural differences influencing intercultural communication, among which are those related to social structure, traditions and norms of behavior, corporate culture, habits and preferences of employees due to expectations of social roles that are awarded by educational institutions. The practical part of the study is an analysis of semi-structured interviews recorded as part of a project entitled "Russia-France intercultural professional dialogue". This is a qualitative study completed by a multiple-choice questionnaire with employees working in a country other than their country of origin (seventy interviews: 35 interviews with Russian executives working in France and 35 interviews with French managers working in Russia). To present the results of the research, the author of the thesis uses a content analysis that has made it possible to draw up a list of sociocultural elements that influence the development of professional competence in intercultural communication: the temporal dimension, the experience of intercultural interaction in moments of crisis, motivation and evolution of the status of the individual on both "personal" and "interpersonal" levels, "economic" factors and "intangible" factors such as recognition of individual, linguistic factors, an attitude towards stereotypes and traditions). The research work proposes a model for the selection and preparation of executives in the field of international cooperation. This model consists of the elements necessary to identify the main target strategies of intercultural learning models in order to apprehend at. a new intercultural experience b. an evolution of the status and professional and personal reputation of the individual c. learning foreign languages. The work introduces a central notion to the thesis, that of "intercultural cooperation space" understood as a security zone, where no one claims to destroy cultural values or traditions, but where everyone is in a state of cooperation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.