Création contemporaine et territoire, résidences d'artistes et génie du lieu : contextes, modalités, valeurs

par Shantala Lescot

Thèse de doctorat en Arts (Histoire, Théorie, Pratique)

Sous la direction de Hélène Sorbé.

Le président du jury était Sylvie Coëllier.

Le jury était composé de Hélène Sorbé, Pierre Baumann, Joël Savary.

Les rapporteurs étaient Sylvie Coëllier, Pierre Baumann, Joël Savary.


  • Résumé

    Pourquoi, où et quand, des résidences d'artistes se sont implantées en Aquitaine et comment ont-elles abordé la mise en application des préconisations institutionnelles ? Quelles sont ces structures et comment s'organisent-elles en milieu rural, au profit d'une véritable visibilité de l'art contemporain ? Entre phénomène artistique, programmation culturelle et action sociale, comment l'immersion paysagère amène-t-elle à repenser la pratique artistique à partir des relations qu'elle noue avec le territoire, l'humanité et le milieu naturel ? C'est au travers de la mise en valeur et de l’ancrage de la résidence au cœur d’un terroir spécifique que peuvent se nouer des rencontres et des expériences inédites, entre création et vie sociale. La présence d’un artiste peut révéler ou réveiller des qualités et des potentialités latentes, à même de renvoyer une image insoupçonnée des lieux et des liens entre territoires et populations. C’est bien parce que le concept d’ « artiste en résidence » et le dispositif de « résidence d’artistes » ne convoquent pas de la même manière les notions de lieu et de contexte paysager que nous avons décidé d’examiner de plus près l’évolution du rapport de l’artiste au paysage et à l’espace tout au long de sa « trajectoire migratoire », pour appréhender l’effet de l’expérience de la mobilité sur la création artistique et sur le sentiment d’appartenance au lieu. En prenant nos distances vis-à-vis des définitions classiques du paysage, nous proposerons l’idée d’entité vivante et stimulante à partir de laquelle peut se dégager une nouvelle manière de voir et de concevoir le monde : révélant ainsi le « Génie du lieu », dynamique et complice de la création.

  • Titre traduit

    Contemporary creation and territory, Artist residencies and "genius loci"


  • Résumé

    Why, where and when artist residencies have established in the Aquitaine region? How did they approach the implementation of institutional recommendations? What are these so-called structures and how are they organised in rural areas to ensure an actual visibility of contemporary art? Between art phenomenon, cultural programming and social actions, how does landscape immersion require to rethink art practice and its relationships with territorial collectivities, people and nature? Unprecedented encounters and experiences may happen thanks to showcase, design, life experience and key situation of artist residences in the heart of territories. The artist’s presence might reveal or wake up one’s qualities and full potential, enabling to give an unexpected picture of places and connections between territories and people. It is precisely because the “artist in residence” concept and the “artist residencies” facilities have different approaches to the ideas of places and landscape contexts that we decided to review the evolution of the artist’s relationship to space, landscape and populated areas – throughout his “migratory path” – so as to be able to understand the effect of mobility experience on artistic creation and connection to places. While distancing conventional definitions of landscapes, we will present the idea of a living and stimulating entity from which a new way of seeing and designing the world may occur. The revealed Genius Loci appears to have its temporary roots, dynamic and complicit with creative work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.