Amélioration de la vitesse et de la qualité d'image du rendu basé image

par Rodrigo Ortiz Cayón

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de George Drettakis.

Le président du jury était Frédéric Durand.

Le jury était composé de George Drettakis, Frédéric Durand, Edmond Boyer, Martin Eisemann, Florent Lafarge, Fabio Pellacini.

Les rapporteurs étaient Edmond Boyer, Martin Eisemann.


  • Résumé

    Le rendu photo-réaliste traditionnel exige un effort manuel et des calculs intensifs pour créer des scènes et rendre des images réalistes. C'est principalement pour cette raison que la création de contenus pour l’imagerie numérique de haute qualité a été limitée aux experts et le rendu hautement réaliste nécessite encore des temps de calcul significatifs. Le rendu basé image (IBR) est une alternative qui a le potentiel de rendre les applications de création et de rendu de contenus de haute qualité accessibles aux utilisateurs occasionnels, puisqu'ils peuvent générer des images photo-réalistes de haute qualité sans subir les limitations mentionnées ci-dessus. Nous avons identifié trois limitations importantes des méthodes actuelles de rendu basé image : premièrement, chaque algorithme possède des forces et faiblesses différentes, en fonction de la qualité de la reconstruction 3D et du contenu de la scène, et un seul algorithme ne permet souvent pas d’obtenir la meilleure qualité de rendu partout dans l’image. Deuxièmement, ces algorithmes présentent de forts artefacts lors du rendu d’objets manquants ou partiellement reconstruits. Troisièmement, la plupart des méthodes souffrent encore d'artefacts visuels significatifs dans les régions de l’image où la reconstruction est de faible qualité. Dans l'ensemble, cette thèse propose plusieurs améliorations significatives du rendu basé image aussi bien en termes de vitesse de rendu que de qualité d’image. Ces nouvelles solutions sont basées sur le rendu sélectif, la substitution de modèle basé sur l'apprentissage, et la prédiction et la correction des erreurs de profondeur.

  • Titre traduit

    Improving speed and image quality of image-based rendering


  • Résumé

    Traditional photo-realistic rendering requires intensive manual and computational effort to create scenes and render realistic images. Thus, creation of content for high quality digital imagery has been limited to experts and highly realistic rendering still requires significant computational time. Image-Based Rendering (IBR) is an alternative which has the potential of making high-quality content creation and rendering applications accessible to casual users, since they can generate high quality photo-realistic imagery without the limitations mentioned above. We identified three important shortcomings of current IBR methods: First, each algorithm has different strengths and weaknesses, depending on 3D reconstruction quality and scene content and often no single algorithm offers the best image quality everywhere in the image. Second, such algorithms present strong artifacts when rendering partially reconstructed objects or missing objects. Third, most methods still result in significant visual artifacts in image regions where reconstruction is poor. Overall, this thesis addresses significant shortcomings of IBR for both speed and image quality, offering novel and effective solutions based on selective rendering, learning-based model substitution and depth error prediction and correction.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.