L'usage en partage : Analyse comparative des modèles socio-économiques d' "économie de (la) fonctionnalité" et d' "économie collaborative"

par Yoann Sidoli

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Emmanuel Kessous.

Soutenue le 20-03-2017

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Humanités, Arts et Lettres (Nice) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Groupe de recherche en droit, économie et gestion (Valbonne, Alpes-Maritimes) (laboratoire) et de Groupe de Recherche en Droit, Economie et Gestion (laboratoire) .

Le président du jury était Nathalie Lazaric.

Le jury était composé de Nathalie Lazaric, Franck Cochoy, Dominique Vinck, Valérie Peugeot.

Les rapporteurs étaient Franck Cochoy, Dominique Vinck.


  • Résumé

    Parmi les désignations qui fleurissent dans la presse économique sous l’appellation attractive de « new business models », deux ont pour point commun de s’appuyer sur une logique de partage de biens : l’ « économie de (la) fonctionnalité » et l’ « économie collaborative ». Elles articulent l’exploitation d’innovations technologiques récentes avec l’évolution de pratiques sociales. Ces approches entendent tirer profit d’une transformation contemporaine des modes de consommation, caractérisée par une désacralisation du rôle accordé aux biens matériels.Notre axe de recherche questionne la construction et la signification de plusieurs modèles socio-économiques a priori tournés vers un développement durable. Bien que la multiplication des désignations sème le trouble dans leurs définitions, chacune d’entre elles peut être reliée à des réseaux d’acteurs distincts. Si les expressions « économie de fonctionnalité » et « économie de la fonctionnalité » ne se distinguent que par un déterminant, elles renvoient à deux approches en tension. De même, alors que le terme « économie collaborative » évoque au moment de son émergence la bannière « peer-to-peer », il se diffuse rapidement pour qualifier une forme de capitalisme connexionniste.Le déploiement des modèles étudiés permet de capter certaines transformations des représentations contemporaines. Le relatif succès des modèles est fonction de la correspondance des idéaux qui y sont attachés avec les faits socio-économiques éprouvés par les acteurs. Évolution des formes de travail, modification des contours de

  • Titre traduit

    Shared use : A comparative analysis of the socio-economic models called « functional economy » and « sharing economy »


  • Résumé

    Among the designations that flourish in the economic press through the attractive name of « new business models » (in English in the text), two of them are specifically based on property sharing : « functional economy » and « sharing economy ». They both connect technological innovations with the evolution of social practices. These approaches intend to take advantage of a contemporary transformation of consumption patterns, characterized by a desecration of the role given to material goods.Our research focuses on the construction and meaning of several socio-economic models, in principle aiming to foster sustainable development. Although the multiplication of designations muddles the definitions of the models, each of them is connected to its own network of actors. Even if the French translations for « functional economy », « économie de fonctionnalité » and « économie de la fonctionnalité », are distinguished only by a definite article, they refer to two contradictory approaches. Similarly, while the term « sharing economy » firstly evokes the « peer-to-peer » (in English in the text) banner, it rapidly spreads to describe a form of connexionist capitalism.The deployment of the studied models makes it possible to capture certain transformations of contemporary representations. The relative success of the models depends on the correspondence of the ideals attached to each of them and the socio-economic facts experienced by actors. Evolution of work, changes in the outlines of property or distrust towards the political class are revealed by the analysis of discourses related to our topics.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-05-2017

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.