L'image de l'Iran dans les récits des voyageurs occidentaux de Gobineau (1854) à Bouvier (1954)

par Aylar Hassanpouraghdam

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Odile Gannier.

Soutenue le 20-01-2017

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Humanités, Arts et Lettres (Nice) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (Nice) (laboratoire) et de Centre transdisciplinaire d’épistémologie de la littérature et des arts vivants (laboratoire) .

Le président du jury était Mohammad-Reza Farsian.

Le jury était composé de Mohammad-Reza Farsian, Bertrand Westphal, Anne Brogini, Sylvie Ballestra-Puech.

Les rapporteurs étaient Mohammad-Reza Farsian, Bertrand Westphal.


  • Résumé

    Au cours des XIXe et XXe siècles, l’Iran, pays mal connu mais distingué par son histoire, attire l’attention de plusieurs intellectuels occidentaux. Ainsi certains d’entre eux prennent la route et vont à la rencontre de ce pays et ses habitants. Notre étude concerne les récits de voyage de dix écrivains-voyageurs français, suisses et anglais qui ont sillonné les routes de l’Iran entre 1854 (Gobineau) et 1954 (Bouvier) ; parmi eux, la moitié sont des femmes. À travers leurs témoignages écrits et picturaux, chacun de ces écrivains-voyageurs a livré une image de la Perse différente des autres. Mais pourquoi cette divergence d’images ? En effet, sans négliger les spécifiés régionales et culturelles, il est manifeste que la vision du monde de chacun contribue à la naissance de cette image. De plus, en l’espace d’un siècle, secoué d’événements politiques, économiques et sociaux comme les deux Guerres mondiales, l’Europe voit ses rapports modifiés envers ses Autres. Ainsi l’Iran devient tour à tour une terre d’étude, terre d’aventure et terre idéale et spirituelle pour ceux qui ne peuvent plus rester en Europe. En outre, au long de cette période, le genre de la littérature de voyage a notablement évolué. Tous ces facteurs se croisent pour donner de la Perse une image multiple.

  • Titre traduit

    The image of Iran in the accounts of western travelers from Gobineau (1854) to Bouvier (1954)


  • Résumé

    During the nineteenth and twentieth centuries, Iran, a country not well known but distinguished by its history, attracted the attention of several Western intellectuals. Thus some of them take the road and go to visit this country and its population. Our study is about the travel stories of ten travel writers from France, Switzerland and Britannia who traveled to Iran between 1854 (Gobineau) and 1954 (Bouvier); Among them, half are women. Through their written and pictorial testimonies, each of these travel writers have delivered an image of Persia different from the others. But why this divergence of images? Indeed, without neglecting the regional and cultural specify, it is clear that the world vision of every one contributed to the appearance of this image. Furthermore, during a century, shaken by political, economical and social events like the two World Wars, Europe sees its relations modified with its “Others”. Thus Iran becomes in turn a land of study, a land of adventure and an ideal and spiritual land for those who can no longer remain in Europe. In addition, during this period, the genre of travel writing has evolved significantly. All these factors intersect to give a multiple images of Persia.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 20-10-2022

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.