Souffrance sexuelle : genre, norme et politique dans une pratique psychanalytique : la différence sexuelle et sa fétichisation

par Pascale Stefani

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Marie-José Del Volgo.

Soutenue le 14-01-2017

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Humanités, Arts et Lettres (Nice) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Laboratoire interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés. EA 3159 (Nice ; 2012-....) (laboratoire) et de Laboratoire Interdisciplinaire Récits- Cultures et Sociétés / LIRCES (laboratoire) .

Le président du jury était Jacques Cabassut.

Le jury était composé de Marie-José Del Volgo, Jacques Cabassut, Vincent Estellon, Laurie Laufer, Delphine Scotto di Vettimo.

Les rapporteurs étaient Vincent Estellon, Laurie Laufer.


  • Résumé

    Le sexuel à l’oeuvre dans la clinique psychanalytique s'avère toujours traversé par des enjeux de genre, genre commesexe social mais aussi comme catégorie discursive produisant le corps sexué et questionnant la subjectivité d'uneépoque. Cette thématique est analysée du point de vue de la question des normes et de la prise en compte de sonincorporation et de son attachement dans les processus d'identification. Il s'agira de penser les insuffisancesthéoriques et politiques de la notion de « différence sexuelle » pour une clinique qui souhaite prendre en compte leschangements sociaux relatifs à la sexualité et inventer de nouvelles manières de « faire de la politique ». Unefétichisation de la différence sexuelle m'est apparue un obstacle majeur aux avancées du travail théorico-clinique. Maclinique au quotidien comme psychologue clinicienne en service d'urologie à l'hôpital accueillant des personnessouffrant dans leur sexualité m'a invité à m'enrichir de l'apport de la pluridisciplinarité, et particulièrement des étudesde genre et féministes. Celles-ci me sont apparues comme pouvant permettre à la psychanalyse de demeurer undispositif critique à l'endroit des normes, envisagées comme grammaire de la subjectivation. De penser le lien entremode d'assujettissement, désir de normes et souffrance sexuelle et d'entendre la plainte, le symptôme dans sasingularité et comme résistance psychique aux normes sociales. L'approche de la différence sexuelle sous l'angle dugenre propose à la psychanalyse d'autres configurations du désir, du symbolique, du pouvoir et de la sexuation pourainsi articuler l'individuel et le collectif, le sujet social avec le sujet de l'inconscient. Ainsi pouvons nous penserpsychanalytiquement sans les pathologiser les configurations de genre, sexe et sexualité contestant la conceptionbinaire de la différence sexuelle et ses assignations, avec la question centrale du traitement politique que l'on souhaitefaire de la différence.

  • Titre traduit

    Sexual suffering : gender, norm and politics in a psychoanalytic practice : sexual difference and its fetishization


  • Résumé

    In psychoanalysis clinical practice, the sexual always is confronted to gender's issues ; gender as social sex butalso as a discursive category producing sexed body and questionning a particular time's subjectivity. We haveinvestigated those questions from the perspective of norms, taking into account its incorporation and attachment inthe identification process. This will involve thinking about the concept of “sexual difference” theorical and politicalshortcomings, in order to propose a clinical approach that takes into account social changes related to sexuality and toinvent new ways to « do politics ». The fetichization of sexual difference, it seems to me, is a obstacle to theoreticaland clinical work's advancement. My daily clinical practice as a clinical psychologist in the hospital urologydepartment, where I see people suffering in their sexuality, opened upfor me the benefits of a multidisciplinaryapproach, particulary in gender and feminist studies. These ones appeared to me allowing psychoanalysis to remain acritical perspective of the norms, seen as a “grammar of subjectivation” ; allow also to investigate the link betweenmodes of submission, desire of norms and sexual suffering, and lastly to be able to hear the complaint, the symptom,as a singularity, a resistance to social norms. The approach of the sexual difference seen from the gender perspectiveopen up for psychoanalysis new configurations of desire, symbolic, power and sexuation, allowing a differentarticulation of the individual and collective, of the social actor and the unconscious. We may attain a psychoanalyticalapproach that doesn't see as pathology, gender, sex and sexuality's configurations which contest the binary conceptionof sexual difference and its assignations, withing the central question, the political treatment of “ difference”.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.