Suffit-il de s’inspirer du "modèle allemand" pour augmenter la performance des PME françaises ?

par Petra Bleuel

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Joël Thomas Ravix.

Soutenue le 11-12-2017

à Côte d'Azur , dans le cadre de École doctorale Droit et sciences politiques, économiques et de gestion (Nice) , en partenariat avec Université de Nice (établissement de préparation) , Groupe de recherche en droit, économie et gestion (Valbonne, Alpes-Maritimes) (équipe de recherche) et de GREDEG (laboratoire) .

Le président du jury était Laurence Saglietto.

Le jury était composé de Joël Thomas Ravix, Laurence Saglietto, Vincent Frigant, Sandrine Selosse, Bernard Baudry.

Les rapporteurs étaient Vincent Frigant, Sandrine Selosse.


  • Résumé

    Les PME françaises et allemandes font partie d’un contingent d’entreprises qui se distingue par une grande hétérogénéité. L’hétérogénéité des entreprises qui composent la catégorie des PME est la principale raison pour laquelle un cadre théorique unique les concernant n’a pas pu être défini. Les PME se distinguent des grandes entreprises non seulement par leur plus petite taille mais également par une plus grande flexibilité et réactivité, une grande proximité avec leurs clients et des liens étroits localisés avec leurs fournisseurs etc. De plus, on note également une différence entre les PME selon leur pays d’origine. Plusieurs rapports ont souligné la différence les PME françaises et celles qui composent le Mittelstand allemand. Ces dernières seraient plus grandes en taille, plus innovantes et plus actives à l’international que leurs alter ego françaises. Ces mêmes rapports constatent que la France pourrait avoir des performances supérieures en termes de croissance, d’emploi, de compétitivité et d’activités à l’international si on pouvait faire éclore un Mittelstand français. Le Mittelstand allemand ne se résume pas à une catégorie d’entreprises identifiables par leur taille, mais c’est plutôt un concept basé sur une culture entrepreneuriale favorisé par l’écosystème allemand. Notre analyse porte dans un premier temps sur les caractéristiques qui distinguent les PME françaises de celles appartenant au Mittelstand. Dans un deuxième temps notre étude porte sur le soutien public dont les PME françaises et allemandes bénéficient et dans quelle mesure on pourrait s’inspirer du soutien public allemand pour augmenter la performance des PME françaises.

  • Titre traduit

    Is it possible to increase the performance of French SMEs on drawing inspiration on the German model ?


  • Résumé

    French and German SME belong to a category of firms which stand out from an important heterogeneity. Due to the wide variety of companies which compose the category of SMES, an overall theoretical framework hasn’t been defined. These firms are not only distinguished from large companies by their small size but also by their greater flexibility and reactivity, their proximity to their customers and close localized links with suppliers etc. Additionally, there is also a difference between SMEs according to their home country. Several reports have highlighted the difference of French SMEs and those of the German Mittelstand. The latter would be larger in size, more innovative and more active internationally than their French counterparts. These reports also show that France could have superior performance in terms of growth, employment, competitiveness and international activities if we could generate a French Mittelstand supporting SMEs through targeted measures. Contrary to the idea we have of the German Mittelstand, it does not boil down to a category of companies identifiable by their size, but rather to a concept based on an entrepreneurial culture favored by the German ecosystem. Our analysis focuses first on these companies constituting the Mittelstand to highlight their characteristics and their differences compared to French SMEs.In a second step, our study focuses on the support that SMEs in both countries benefit and to what extent one could draw inspiration from the German support or model to increase the performance of French SMEs.


  • Pas de résumé disponible.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 01-03-2018

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.