Stimuler les défenses des plantes contre botrytis cinerea par des rayonnements UV-C

par Hilarion Vasquez

Thèse de doctorat en Sciences Agronomiques

Sous la direction de Laurent Urban et de Jawad Aarrouf.

Soutenue le 22-11-2017

à Avignon , dans le cadre de École doctorale 536 « Sciences et agrosciences » (Avignon) , en partenariat avec Qualisud (Montpellier) (laboratoire) .


  • Résumé

    Il y a désormais un consensus autour de l’idée que nous devons réduire l’usage des pesticides (Plan Ecophyto). Il est donc nécessaire de développer des systèmes de cultures réduisants l’utilisation des pesticides au profit d’un système de production dans lequel on stimule les mécanismes de défense «naturels» des plantes. Dans ce contexte, on voit aujourd’hui se développer de nombreuses solutions d’origines chimique ou biologique à base de stimulateurs de défenses des plantes (SDP) mais dont l’efficacité est souvent jugée aléatoire. Dans ce travail, notre choix a porté sur l’utilisation des rayonnements UV-C pour stimuler les défenses de la laitue et de la tomate contre Botrytis cinerea. L’idée d’exploiter les rayonnements UV-C, comme stimulateurs des défenses des plantes à intérêt alimentaire en culture, n’a jamais été testée. Nos résultats démontrent clairement un effet stimulateur des défenses des plantes par des doses faibles et répétées d’UV-C (inférieur à 1,70 kJ/m2). Cette stimulation est associée au renforcement de la paroi cellulaire, à l’augmentation des composés phénoliques et à l’augmentation de l’activité de certaines enzymes antioxydantes. Lorsque le traitement par les rayonnements UV-C est combiné à l’agent biologique Bacillus subtilis aucun effet synergique ou même additif n’a été observé par rapport à un traitement simple UV-C ou B. subtillis.

  • Titre traduit

    Stimulating plant defences against botrytis cinerea by UV-C radiation


  • Résumé

    There is now a consensus around the idea that we must reduce theuse of pesticides (Plan Ecophyto). It is therefore necessary to develop cropsystems that have less need to be protected by pesticides in favor of aproduction system in which the "natural" defense mechanisms arestimulated. In this context, many solutions of chemical or biological originbased on stimulation of plant defense are now being developed but theireffectiveness is often judged to be random. In this work, we chose to useUV-C radiation to stimulate the defenses of lettuce and tomato againstBotrytis cinerea. The idea of exploiting radiation UV-C, as a stimulant ofplant food-borne defenses in culture, has never been tested. Our resultsclearly demonstrate a stimulatory effect of plant defenses by low andrepeated doses of UV-C (less than 1.70 kJ/m2). This stimulation isassociated with a reinforcement of the cell wall, an increase in the phenoliccompounds and the activity of certain antioxidant enzymes. When treatmentwith UV-C radiation is combined with a biological agent Bacillus subtilis, nosynergistic or even additive effect has been observed compared with asimple UV-C or B. subtillis treatment.


  • Résumé

    Se ha establecido en el mundo entero la importancia sobre el controlde uno de los principales organismos fitopatológicos como lo es Botrytiscinérea, el cual demanda en la actualidad a los productores aplicarcontroles cónsonos con la protección del medio ambiente. Por consiguiente,se evaluó el uso de diferentes dosis de luz ultravioleta sola o encombinación con un agente de biocontrol (Basillus subtilis), con la finalidadde estimular las defensas naturales de dos especies vegetales (lechuga ytomate). Al respecto, los resultados establecieron que dosis menores de1,70 kJ/m2 de UV-C logran disminuir la sensibilidad de las plantas, sinafectar significativamente el desenvolvimiento del aparato fotosintético deambas especies. Así como, se observó un efecto antagónico del biocontrolsobre la UV-C cuando se combinan.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Avignon et des Pays de Vaucluse. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.