Expressions cinématographiques de l'œuvre de Pedro Antonio de Alarcón y Ariza : représentations et anthropologie du Costumbrisme espagnol

par Carmen Maria Matias Lopez

Thèse de doctorat en Arts : esthétique, pratique et théories

Sous la direction de Erika Thomas.

Le président du jury était Pietsie Feenstra.

Le jury était composé de Erika Thomas, Pierre Arbus, Fernando Monroy-Avella, Florentina Rodrigo Paredes.

Les rapporteurs étaient Pietsie Feenstra, Pierre Arbus.


  • Résumé

    Le début du réalisme s'est manifesté en Espagne sous la forme du costumbrisme, de l'espagnol « costumbre » ; « coutume », « habitude », « tradition », un courant artistique qui prétend faire de l'œuvre d'art, un reflet fidèle des coutumes et des usages sociaux d’un pays ou d’une région. Pedro Antonio de Alarcón (1833 -1891) représente sans doute le passage du costumbrisme au réalisme espagnol proprement dit. El sombrero de tres picos, El capitán veneno, El niño de la bola, El clavo, La pródiga et El escándalo constituent les meilleurs traits du style d’Alarcón. Dans l’histoire du cinéma, la réalisation d’adaptations de textes littéraires apparaît comme une constante. En effet, entre les années vingt et les années soixante ces six romans, les plus populaires de l’écrivain, s’avèrent les adaptations filmiques les mieux accueillies du public. Ces romans racontent des histoires imprégnées de symboles et de fantaisies sur un fond réaliste. Tout au long des récits ; les personnages, les descriptions et le langage dévoilent la personnalité de l’auteur, sa pensée, son idéologie et son tempérament. L’atmosphère et les décors de l’œuvre sont ceux de sa ville natale, Guadix. Les romans d’Alarcón semblent trouver leur inspiration dans des histoires réelles passées, vécues, lues, ou racontées dans l'enfance de l'auteur. Dans ses romans, le récit maintient en haleine, par ses suggestions imagées et pittoresques. Ses œuvres ont inspiré les musiciens, les metteurs en scène et même les réalisateurs de cinéma. L’objet de ce travail se centre sur l’analyse comparative de ces six films. La vérification et l’observation des différentes correspondances costumbristes et anthropologiques ainsi que les écarts existants entre les six films et les romans homologues, restent l’objectif principal de ce travail. Lors de l’étude analytique de quatre séquences dans chacune de ces projections filmiques, il paraît logique et nécessaire de tenir compte du témoignage des traditions, et du contexte historique de l’époque dans les histoires romancées et les films respectifs. Cette étude prétend rechercher les différents codes sociaux, les diverses coutumes de l’époque de l’auteur ainsi que le folklore traditionnel, les espaces, les réalités visuelles de l’entourage de l’écrivain, présents dans ses œuvres et pour certaines encore existantes aujourd’hui. Le contexte politique et social des années de l’après-guerre et du franquisme favorisa la diffusion des valeurs conservatrices, traditionnelles, religieuses, éducatives, etc. au travers du cinéma, ce qui conditionna l’accueil favorable des films avec des objectifs moralisants. Les diverses interprétations évoquées par l’analyse essaient d’aborder deux problématiques, notamment : la production cinématographique respecte-t-elle en quelque sorte les traditions et le folklore suggérés dans les romans du XIXe siècle ? Le cinéma peut-il servir de corpus de témoignage à des études anthropologiques et multiculturelles ?

  • Titre traduit

    Cinematographic expressions of the literary work of Pedro Antonio de Alarcón y Ariza : representation and anthropology of spanish costumbrism


  • Résumé

    The beginning of the realism expressed in Spain in the form of costumbrism, from the Spanish “costumbre”; custom, habit, tradition, an artistic trend which pretends to make the work of art a reflection faithful to the customs and social uses of a country or region. Pedro Antonio de Alarcón (1833 - 1891) undoubtedly represents the transition from the costumbrism to the Spanish realism itself. El sombrero de tres picos, El capitán veneno, El niño de la bola, El clavo, La pródiga and El escándalo represent the best aspects of the style of Alarcón. In the history of cinema, the realization of adaptations of literary texts appears as a constant. Indeed, between the 1920s and the 1960s these six novels, the most popular of the writer, prove to be the most well-received filmic adaptations of the public. These novels tell stories imbued with symbols and fantasies on a realistic background. Throughout the narratives, characters, descriptions and language reveal the personality of the author, his thought, his ideology and his temperament. The atmosphere and the scenery of the work are those of his native city, Guadix. The novels of Alarcón seem to find their inspiration in real stories past, lived, read, or told in the childhood of the author. In his novels, the narrative keeps spellbound by its illustrated and picturesque suggestions. His works have inspired musicians, directors and even film directors. The object of the study is the comparative analysis of six films. The main objective of this work is the verification and observation of the various costumbrist and anthropological correspondences and the differences between the six films and the homologous novels. In the analytical study of four sequences in each of these film projections, it seems logical and necessary to consider the testimony of traditions and the historical context of the period in the romanticized stories and the respective films. This study seeks to investigate the various social codes, the various customs of the author's time as well as the traditional folklore and the visual spaces or realities of the writer's environment present in his works and for some of them still existing today. The political and social context of the post-war years and the Francoism encouraged the dissemination of conservative traditional, religious, educational, values through cinema, which influenced the favorable reception of films with moralizing objectives. The various interpretations evoked by the analysis try to address problems, in particular: Does the cinematographic production in any way respect the traditions and folklore suggested in the nineteenth-century novels? Can cinema serve as a corpus of testimony to anthropological and multicultural studies ?


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Artois (Arras, Pas-de-Calais). Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.