Décolonisation et changement social aux Antilles françaises : De l’assimilation à la « Départementalisation » : socio-histoire d’une construction paradoxale (1946-1961)

par Maël Lavenaire-Pineau

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jean-Pierre Sainton.


  • Résumé

    La transformation sociale des Antilles françaises qui se produit après la Seconde Guerre mondiale résulte d'un processus interactif historique. Celui-ci se produit entre 1946 et 1961 autour des nouvelles dynamiques de l'après-guerre. Il s'agit du statut départemental, de la décolonisation avec l'explosion des conflits sociaux, de la politique publique de "développement économique et social" avec la planification dans les départements d'outre-mer, et de l'accroissement démographique avec l'apparition d'une nouvelle génération "sociologique". C'est précisément cette interaction qui est à l'origine du nouveau type de société qui émerge aux Antilles à partir des années 1960 sans pour autant que leur structure sociale coloniale ne soit bouleversée. Cette construction qui prend le nom commun de "Départementalisation" est paradoxale car elle va générer des frustrations sociales "modernes", tout en maintenant des frustrations anciennes issues de la société de plantation. En induisant ainsi le passage d'un monde d'"habitation" à un monde de consommation, cette construction permet de comprendre un peu mieux, le maintien, au début du XXIe siècle, d'un malaise social latent dans ces départements en dépit d'une amélioration sensible et générale des conditions de vie.

  • Titre traduit

    Décolonisation and social change in the French West Indies : from assimilation to "départemantalisation" : a socio-history of a paradoxical construction (1946-1961)


  • Résumé

    The social change which takes place in the French West Indies after the Second World War ensues from a historical interactive process. It occurs between 1946 and 1961, within the frame of the new dynamic fostered in the aftermath of the war. Here we refer to he new political status of Department, the outbreak of social conflicts during the process of decolonization, the public policies and the planning of "the economic and social development" of the overseas departements. The dynamic also includes the population growth with the birth of a new generation from the sociological point of view. The aforementioned interaction instils the new type of society emerging in the French West Indies since the 1960's, without drastically changing their colonial social structure. This transformation named "Departmentalization" seems paradoxical because it will generate "modern" social frustrations, while maintaining existing frustrations that stemmed from the plantation society. this process led to the transition from a slave society to a consumer society. It allows us to understand the persistence of a latent social unrest in these departments, in spite of th overall significant improvement of the living conditions during the early twentieth century.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Décolonisation et changement social aux Antilles françaises : De l'assimilation à la « Départementalisation » : socio-histoire d'une construction paradoxale (1946-1961)


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université des Antilles et de la Guyane (Pointe-à-Pitre, Guadeloupe). Service commun de la documentation. Section Droit-Sciences.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Décolonisation et changement social aux Antilles françaises : De l'assimilation à la « Départementalisation » : socio-histoire d'une construction paradoxale (1946-1961)
  • Détails : 1 vol. (539 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.