Les cellules souches olfactives ecto-mésenchymateuses en médecine régénérative : translation du potentiel thérapeutique du laboratoire à la clinique

par Antoine Veron

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de François Roman et de Manuel Mengoli.

Le président du jury était Myriam Cayre.

Le jury était composé de Myriam Cayre, Angelo Gazzano, Nadine Ravel.

Les rapporteurs étaient Angelo Gazzano, Nadine Ravel.


  • Résumé

    L’absence de traitements efficaces pour régénérer l’encéphale a orienté les recherches vers un nouveau domaine : la thérapie cellulaire. Dans ce contexte, les cellules souches apparaissent comme un outil de choix pour reformer le tissu cérébral et restaurer les capacités cognitives et les cellules souches olfactives ecto-mésenchymateuses (CSOE-Ms), localisées dans la cavité nasale, apparaissent comme un candidat idéal. Chez des rats, nous avons démontré que la transplantation de CSOE-Ms restaurait les capacités mnésiques impactées après une ischémie et entraînait une augmentation de la neurogenèse dans l’hippocampe.Nous avons ensuite promu l’intérêt de ces cellules auprès de la communauté scientifique et du monde vétérinaire en caractérisant les cellules de huit espèces d’intérêt. Ces travaux ont révélé de fortes similitudes entre les cellules de toutes les espèces, ce qui permet de généraliser en partie les propriétés thérapeutiques de ces cellules depuis les données obtenues majoritairement à partir de cellules humaines. Afin de confirmer ces observations in vitro, nous avons effectué des greffes dans le quatrième ventricule cérébral de vieux chiens présentant un syndrome dégénératif lié au vieillissement. L’injection de cellules souches a permis de restaurer en partie les capacités cognitives perturbées et s’est révélé sans aucun effet délétère.Les résultats obtenus au cours de cette thèse confirment l’intérêt des CSOE-Ms pour traiter les atteintes du système nerveux central et suggèrent qu’elles pourraient être un outil majeur pour la médecine régénérative.

  • Titre traduit

    Olfactory ecto-mesenchymal stem cells in regenerative medicine : therapeutic potential from bench to bedside


  • Résumé

    The lack of effective treatments to regenerate the brain led research into a new field: the cellular therapy. In this context, stem cells appear as a tool of choice to regenerate brain tissues and restore cognitive abilities. Olfactory ecto-mesenchymal stem cells (OE-MSCs), located in the nasal cavity, appear as an ideal candidate.In rats, we have demonstrated that transplantation of OE-MSCs restored memory capacities affected after ischemia and led to an increase in neurogenesis within the hippocampus.We then promoted the interest of these cells toward the scientific and veterinary community by characterizing the cells of eight species of interest. This work revealed strong similarities between the cells of all the species, which makes it possible to generalize in part their therapeutic properties from the data obtained mainly from human cells.To confirm these observations in vitro, we performed transplants in the fourth cerebral ventricle of old dogs with degenerative syndrome related to aging. The injection of stem cells partially restored disturbed cognitive abilities and was shown to have no deleterious effect.The results obtained during this thesis confirm the interest of OE-MSCs to treat central nervous system injuries and suggest that they could be a major tool for regenerative medicine.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.