Le tramway dans l'espace public : entre complication des espaces et complexité des processus de conception

par Élisa Maître

Thèse de doctorat en Urbanisme et aménagement du territoire

Sous la direction de Frédérique Hernandez et de Joël Yerpez.

Le président du jury était Vincent Kaufmann.

Le jury était composé de Marine Millot, Jean-Yves Toussaint.

Les rapporteurs étaient Nadia Arab, Philippe Ménerault.


  • Résumé

    Le redéploiement des réseaux de tramways en France a modifié considérablement les espaces publics et la façon dont ils sont pratiqués. Au-delà de l’image de développement urbain durable portée par le tramway, la question des difficultés d’usage de ces espaces est peu investiguée. Ce travail s’appuie principalement sur la mise en lien des analyses des pratiques des espaces publics réaménagés pour le tramway (observations in situ, interviews d’usager, analyses des accidents), avec celles des processus de conception de ces espaces (entretiens réalisés avec les différents acteurs des projets de tramway étudiés, révélant les enjeux, les choix, les conflits, les contraintes et les compromis ayant pesé dans l’aménagement de ces espaces). Les villes de Montpellier, Marseille et Nice sont les trois terrains d’étude sur lesquels ont porté ces investigations. Les résultats de cette thèse montrent d’une part que l’insertion de tramways modernes dans les villes françaises pose certains problèmes de complication des espaces publics. Ces complications, liées à la restructuration des espaces publics pour le tramway, engendrent des difficultés d’usage et des problèmes de sécurité. Ils montrent d’autre part que les processus de conception jouent un rôle dans la genèse de ces problèmes. Cette thèse établit ainsi des liens particuliers entre complexité des processus de conception (au sens de la pensée complexe) et complication des espaces publics.

  • Titre traduit

    Tramway in public space : between complicated public spaces and complex design processes


  • Résumé

    The reintroduction of tram networks in France has considerably changed public spaces and the way citizens use them. Above and beyond the image of sustainable urban development conveyed by trams, the question of the difficulties encountered by the users of these spaces has not been studied much. This work is mainly based on the coordination of the analysis of the uses of these re-designed public spaces (through observations, interviews of users and accident studies) and the analysis of the conditions and processes involved in the design of these spaces (mainly based on interviews with the actors of these tram projects, to identify the choices made, compromises accepted, and conflicts and constraints at work that determine the layout of these spaces). The cities of Montpellier, Marseille and Nice are the three fields of study on which the demonstration of this thesis is based. On the one hand, the results of this research show that the insertion of tram tends to complicate the public spaces. These complications related to the restructuring of public spaces for the tram create difficulties of use and safety concerns. On the other hand, this research shows to what extent the complexity of the design processes plays a role in the genesis of these problems. This thesis thus establishes particular links between complex design processes (in the sense of “complex thought”) and complicated public spaces.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.