L'INTER-DIT : UN JEU D'ADRESSES : quand écrivent pour la jeunesse à L'école des loisirs et pour les adultes aux Éditions de l'Olivier Christophe Honoré et Manuela Draeger et Olivier Adam, Geneviève Brisac, Agnès Desarthe, Marie Desplechin, Christian Lehmann, Maya Nahum, Christian Oster, Martin Page, Claude Ponti, Florence Seyvos, Valérie Zenatti...

par Florence Traisnel

Thèse de doctorat en Langues et littératures. Langues et littérature françaises

Sous la direction de Agnès Spiquel.

Soutenue le 16-12-2016

à Valenciennes , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) , en partenariat avec Laboratoire de cultures, arts, littératures, histoire, imaginaires, sociétés, territoires, environnement (Valenciennes, Nord) (laboratoire) , ComUE Lille Nord de France (Communauté d'Universités et Etablissements (ComUE)) et de Cultures Arts Histoire Imaginaires Sociétés et Territoires Etrangers / CALHISTE (laboratoire) .

Le président du jury était Bruno Blanckeman.

Le jury était composé de Agnès Spiquel, Nathalie Prince, Cécile Boulaire, Vincent Vivès.

Les rapporteurs étaient Bruno Blanckeman, Nathalie Prince.


  • Résumé

    Le nombre d’auteurs contemporains qui écrit pour les adultes et pour les enfants va croissant, à tel point que la critique anglophone a forgé le terme de crosswriters pour les désigner. Ce travail se propose d’observer ces va-et-vient entre L’école des loisirs et les Éditions de l’Olivier de 1991 à 2011. Ces circulations répondent à d’importants enjeux éditoriaux et témoignent du rôle crucial des éditeurs dans l’accompagnement des écrivains. Cette thèse s’intéresse plus particulièrement à Christophe Honoré et Manuela Draeger (un des hétéronymes d’Antoine Volodine). Tous deux usent singulièrement du crosswriting puisque certains de leurs textes pour enfants et de leurs textes pour adultes se répondent au point qu’un inter-dit peut siéger dans le blanc qui sépare ces deux corpus. Ce phénomène d’intratextualité, adossé à un geste de polyadresse, remet en cause l’intransitivité supposée de la littérature car pour être décrypté, ce dit en suspens appelle un lecteur transgénérationnel. Cet inter-dit est le lieu où se jouent des transitions d’un âge vers un autre, des transmissions d’une génération à une autre... Mais c’est aussi le lieu de ce qui ne passe pas et vient trouer l’œuvre pour faire écho au trauma individuel ou collectif. Et si c’est toujours le texte pour adultes qui délègue au texte pour enfants ce qui ne peut être articulé dans une langue adultocentrée, ces transferts ne viennent jamais suturer la béance du dispositif intratextuel mais explorent en littérature jeunesse d’autres rapports à la langue et disent quelque chose de l’être de langage que nous sommes.

  • Titre traduit

    INTER-DICTION : A GAME OF ADDRESS : a study of Christophe Honoré and Manuela Draeger writing for children with L’école des loisirs press and for adults with Éditions de l’Olivier press along with writers such as Olivier Adam, Geneviève Brisac, Agnès Desarthe, Marie Desplechin, Christian Lehmann, Maya Nahum, Christian Oster, Martin Page, Claude Ponti, Florence Seyvos, Valérie Zenatti…


  • Résumé

    The number of contemporary authors who write both for adults and children keeps rising, so much so that anglophone criticism has coined the term crosswriters to label the phenomenon. This work proposes to observe back-and-forth crossings between L’école des loisirs and Éditions de l’Olivier between 1991 and 2011. What motivate these crossings are important editorial stakes that attest to the crucial role played by publishers in guiding their authors. This dissertation will look more specifically to Christophe Honoré and Manuela Draeger (one of Antoine Volodine’s heteronyms). Both writers resort to crosswriting in singular ways as some of their children’s books and books for adults respond to one another to such an extent that what I call an “inter-diction” lodges itself in the interstice that divides their respective corpuses. This phenomenon of intratextuality, supported by a gesture of polyaddress, calls into question literature’s supposed intransitivity given that, in order to be decrypted, this suspended diction calls for a transgenerational reader. This inter-diction is the stage where are performed transitions from one age to another and where occur transmissions from one generation to the next. But it is also the site of what does not pass, of what punctures the work in an echo to individual or collective trauma. And if it is always the texts written for an adult readership that devolve to those for children what cannot be articulated in an adultocentered language, these transfers never seek to suture the abyss opened by intratextuality but rather explore through children’s literature alternative relations to language, thereby teaching us something about the linguistic beings that we are.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis. Service commun de la documentation. Valenciennes- Bib électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.