La socialisation de genre à l'école élémentaire dans le Japon contemporain

par Aline Henninger

Thèse de doctorat en Sociologie, anthropologie, ethnologie

Sous la direction de Christian Galan et de Annie Benveniste.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la socialisation de genre des élèves scolarisés dans les écoles élémentaires japonaises dans les années 2010 : elle montre l’existence de situations et d’expériences de socialisation différenciée entre les filles et les garçons.L’objectif de ce travail est de détailler comment l’acquisition et l’apprentissage de certaines normes genrées se déroule pendant le quotidien des élèves, un processus souvent évoqué mais rarement détaillé dans les travaux portant sur ce sujet. Dans ce but, trois méthodes complémentaires sont utilisées : une enquête ethnographique, des entretiens semi-directifs et des dispositifs d’enquêtes spécifiques pour évoquer avec les enfants les questions de genre.Retranscrire la parole des enfants permet d’avoir accès à leur représentation de la différence entre les deux sexes. Acteurs de leur propre socialisation, les enfants élaborent le masculin et le féminin, notamment à travers le langage, l’apparence, les activités, les jeux, la mise en scène des corps, l’expression du sentiment amoureux et de la sexualité. Même si le cadre scolaire contribue à organiser la séparation des sexes et à normaliser les rôles sociaux sexués, les enfants organisent les rapports de genre en effectuant une relecture des modèles que proposent l’école et les autres instances socialisatrices. Les groupes de pairs jouent ainsi un rôle important dans ce processus complexe de socialisation.Ce travail, circonscrit aux études japonaises, se situe au croisement des études de genre et de la socio-anthropologie de l’enfance.

  • Titre traduit

    Gender socialization at primary schools in contemporary Japan


  • Résumé

    This research is about gender socialization of children going to Japanese primary schools in the 2010s: it shows the evidence of experiences taking place during differentiated socialization of girls and boys.The purpose of this study is to specify how pupils are acquiring and learning gender norms during their daily life, knowing that those processes are often raised but hardly described in related research works. To achieve this, three complementary methods were set: an ethnographic study, semi-directive interviews and special investigation schemes in order to discuss about gender issues with children.To write down children’s own words is a way to access their representation of sex differences. While being social actors of their own socialization, children are constructing masculinity and femininity, through language, external look, activities, plays, body staging, sexuality and feelings of love expression. Even if the school system organizes sex segregation and normalizes gender roles, children are negotiating those gender relations while performing in their own way the models that school and other social structures offer. Peer groups are also playing a significant role into these complex socialization processes.This thesis in Japanese studies is based on both gender studies and childhood studies.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (550 p.)
  • Annexes : Bibliographie p. 455-492

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris). Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.