Les inégalités d'accès à la culture chez les élèves des écoles primaires : le cas des "classes à Paris"

par Elise Gutierrez

Thèse de doctorat en Anthropologie, Sociologie. Education

Sous la direction de Monique Sélim.

Soutenue le 05-12-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de Ecole doctorale Economies, Espaces, Sociétés, Civilisations : pensée critique, politique et pratiques sociales (Paris) , en partenariat avec Université Paris Diderot - Paris 7 (établissement de préparation) , Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (Paris) (laboratoire) et de Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques (laboratoire) .

Le président du jury était Roch Yao Gnabeli.

Le jury était composé de Marie-Anne Hugon, Elodie Razy.

Les rapporteurs étaient Gilles Boudinet, Marie-Anne Hugon.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat porte sur les inégalités d’accès à la culture des élèves à l’école primaire. L’objet d’investigation est un dispositif créé et financé par la Ville de Paris dans les années 1990 : « les classes à Paris ». Ces dernières proposent des projets culturels et artistiques, scientifiques, d’urbanisme menés par des professionnels dans des écoles de Paris. Les enquêtes se sont déroulées dans six écoles parisiennes aux caractéristiques socioculturelles différentes. Le regard porté sur l’objet d’étude, comme la méthodologie ont été anthropologiques. Les investigations se sont fondées sur une immersion dans le dispositif et les classes et des entretiens avec l’ensemble des acteurs, en particulier les enfants. Leur rencontre fait surgir une pluralité d’imaginaires et d’attentes devant l’Ecole. Sa perspective a priori égalitaire s’en voit questionnée.

  • Titre traduit

    Inequalities of access to culture for children in primary schools : The case of the “classes à Paris”


  • Résumé

    This thesis deals with the inequalities of access to culture for students of primary education. The subject was investigated through an integration into the initiative created and funded in the 90’s by Paris City Hall: “les classes à Paris”. The initiative offers scientific, urbanistic, cultural and artistic, projects led by professionals in Parisian schools. The investigations took place in six different schools. This research utilizes an anthropological methodology centered around an immersion into the initiative and classes and interviews with the actors, including the children. Their collision reveals several imaginaries and expectations from the Institution that question the perspective of equality linked to the School’s image

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.