Des démarches de DD/RSE à la dégradation du rapport social de travail dans le secteur hôtelier

par Clémence Clos

Thèse de doctorat en Sciences économiques. Économie des ressources humaines

Sous la direction de Thomas Lamarche.

Le président du jury était Philippe Moati.

Le jury était composé de Sophie Bernard.

Les rapporteurs étaient Florence Jany-Catrice, Martino Nieddu.


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse à la manière dont des discours et des pratiques mis sous l’égide de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) et du Développement Durable (DD) se structurent dans le secteur hôtelier, en rendant compte de la façon dont ils participent à la dégradation du rapport social de travail. En proposant le concept intermédiaire de démarches DD/RSE pour qualifier l’ensemble de ces discours et pratiques, nous caractérisons ces démarches pour montrer qu’elles sont construites à partir d’une articulation avec les stratégies de profit de chacun des deux modèles productifs qui s’imposent, en l’occurrence les hôtels de luxe et les hôtels de chaînes intégrées. Incarnant de nouvelles stratégies de différenciation, elles participent au processus de sectorisation et renforcent les stratégies de domination intra-sectorielle. La construction de ces démarches dans les hôtels de luxe se fait par externalisation, quand elle se fait par intégration au processus de production dans les chaînes. Les démarches DD/RSE y sont standardisées à travers un modèle industriel de production. Il ressort de cette analyse que la manière dont ces hôtels intègrent les démarches participe de la dégradation du rapport social de travail. Telles qu’elles sont construites, les démarches de DD/RSE renforcent la division technique et genrée du travail, participant à l’intensification du travail et au renouvellement des stratégies de mobilisation et de mise au travail des salariés.

  • Titre traduit

    From CRS/ SD efforts to fragmentation of the wage labor nexus in hotel industry


  • Résumé

    This thesis analyses the practices built from the Corporate Social Responsibility (CSR) and the Sustainable Development (SD) and the way they transform the French hospitality industry. We propose an intermediate concept of SD/CSR efforts to qualify all these speeches and practices. This thesis first characterizes these efforts to show that they are the result of successful and powerful actors strategies in the industry, the luxe hotels and hotel which belong to chain. Embodying new differentiation strategies, it makes this two hotel type stronger and participates to the process of sectorization by strengthens the sectorial processus. The insertion of SD/CSR efforts in luxury hotels is made by outsourcing, whereas the hotels which belong to chains integrate it into their process of production. They standardize SD/CSR efforts through an industrial model of production. We prove that the way these hotels integrate the SD/CSR participates of the degradation of the wage labor nexus, particularly regarding the working conditions and the forms of mobilization of the employees. We also demonstrate that such as they are built, the SD/CSR efforts as instruments in the service of the corporate strategy, strengthen the technical division and gendered of labor, participate in the intensification labor, and they give to mobilization speeches a revival with the idea or nature protection

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?