A reverse Image : la culture visuelle du Pennsylvania Hospital for the Insane sous la direction de Thomas Kirkbride (1840-1883)

par Angélique Quillay

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères. Langue et cultures des société anglophones

Sous la direction de François Brunet.

Le président du jury était Jean Kempf.

Le jury était composé de François Brunet, Jean Kempf, Laurence Talairach-Vielmas, Mark Meigs.

Les rapporteurs étaient Laurence Talairach-Vielmas.


  • Résumé

    Pionnier dans sa façon d’approcher la prise en charge des malades, le Pennsylvania Hospital for the Insane, construit à la fin des années 1830 dans la campagne proche de Philadelphie, fut dirigé de 1840 à 1883 par Thomas Kirkbride. A travers la culture visuelle de l’établissement, et tout particulièrement l’usage systématique qui y fut fait des spectacles de projection à la lanterne magique, cette thèse propose de relier l’entreprise thérapeutique du Dr. Kirkbride à la riche tradition artistique et photographique de Philadelphie. Dans cette tradition nous retiendrons en particulier les frères Frederick et William Langenheim, pionniers des procédés négatif-positif aux Etats-Unis. A travers l’analyse d’un tableau commandé au peintre Benjamin West, la première partie s’ouvre sur le Pennsylvania Hospital, situé au cœur de Philadelphie, et pose les éléments de la préhistoire de l’image au Pennsylvania Hospital for the Insane. La deuxième partie met en avant différentes facettes de « l’image renversée » présentée par le nouvel établissement et s’appuie notamment sur le projet culturel développé au cours de la période 1841-1859. La troisième partie s’attache plus particulièrement à l’évolution des espaces verts proposés aux patients. La collection de plaques de lanterne magique, telle une fenêtre ouverte sur l’extérieur, est au cœur de cette partie. Cette collection d’objets constitue non seulement un ensemble exceptionnel par son ampleur, la diversité des techniques d’images sur verre utilisées, et la longue période de sa constitution, mais témoigne aussi de pratiques culturelles novatrices.

  • Titre traduit

    A Reverse Image : the visual culture of the Pennsylvania Hospital for the Insane under the direction of Thomas Kirkbride (1840-­1883)


  • Résumé

    The Pennsylvania Hospital for the Insane was built in the late 1830's in the countryside near Philadelphia. It was directed from 1840 to1883 by Thomas Kirkbride, who made ita pioneer in the humane treatment of the mentally ill. This thesis connects thetherapeutic work of Dr. Kirkbride to the rich artistic and photographic traditions of Philadelphia by examining the visual culture of the institution, with special attention to the systematic use of magic lantern shows. Frederick and William Langenheim,innovators in the negative-positive process in the United States, are especially important to this history. By focusing on a painting that was commissioned from Benjamin West, the first part opens the thesis in the heart of Philadelphia, at the Pennsylvania Hospital,and explores the background period leading up to the use of images at the Pennsylvania Hospital for the Insane. The second part details various aspects of the "reverse image"presented by the new hospital in the country and focuses on the cultural projectdeveloped during the period from 1841 to 1859. The third part looks closely at the development of outdoor spaces for the use of the patients. The collection of magic lantern slides, like a window open to the outside, is at the heart of this section. This collection of objects is exceptional due to its large scale, to the variety of techniques used in making the glass slides, and to the long period of its creation. It also bears witness to the innovative cultural practices which it records.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.