"Evolution du délire dans la psychose" : "la certitude délirante, ses failles et perspectives thérapeutiques dans un cas de schizophrénie paranoïde"

par Jonathan Nicolas

Thèse de doctorat en Psychologie. Recherche en psychopathologie et psychanalyse

Sous la direction de Gérard Pommier.

Soutenue le 12-11-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de Ecole doctorale de recherches en Psychanalyse et Psychopathologie (Paris) , en partenariat avec Centre de recherches psychanalyse, médecine et société (Paris) (équipe de recherche) et de Université Paris Diderot - Paris 7 (établissement de préparation) .

Le président du jury était Christian Hoffmann.

Le jury était composé de Éric Bidaud.

Les rapporteurs étaient François Sauvagnat, Jean-Michel Vives.


  • Résumé

    Comment comprendre le fait que la réalité délirante du schizophrène puisse à la fois être marquée par une certitude inébranlable mais également que cette réalité puisse se modifier au fil des échanges que nous pouvons avoir avec des patients psychotiques ? N'y a-t-il pas d'ailleurs une contradiction à envisager la possibilité d'une évolution au sein d'une certitude délirante ?Notre thèse cherchera à rendre compte de l'évolution du délire dans la schizophrénie, et plus particulièrement de celle de la certitude délirante qui caractérise ce type de pathologie. Nous nous attacherons à mettre en valeur la fonction de l'adhésion au délire en essayant de comprendre les raisons qui poussent un sujet à croire en une réalité délirante. Après nous être penché sur la manière dont ce phénomène de créance est conceptualisé dans trois disciplines de la pensée (la philosophie, la psychiatrie et la psychanalyse), nous chercherons à montrer en quoi la certitude délirante peut répondre à une nécessité fondamentale de sa construction subjective et comment elle indique une lutte du sujet par rapport au vécu de l'angoisse. Nous mettrons alors en lien cette montée angoissante avec la survenue des fantasmes tels qu'ils peuvent se manifester à l'insu du sujet. Le cas clinique sur lequel nous allons nous appuyer rendra néanmoins compte des limites de cette certitude du délire, celle-ci ne permettant pas au sujet schizophrène de tout à fait se débarrasser de la pensée fantasmatique. L'étude que nous consacrons aux « échecs » de la certitude délirante visera à rendre compte de la fragilité du système délirant et des conséquences de l'intrusion fantasmatique sur le vécu subjectif du sujet psychotique. Notre thèse nous permettra ainsi de mettre en lien les limites de la construction délirante avec l'impossibilité du sujet schizophrène à refouler la poussée fantasmatique, en faisant comme hypothèse que les glissements subies par la réalité délirante seraient une conséquence d'une non prise du nom. En considérant ces éléments de la psychopathologie il s'agira pour nous d'interroger les conditions d'une thérapeutique adaptée à la problématique psychotique.

  • Titre traduit

    "Evolution of delirium in psychosis" : "the delusional certainty, its fault and therapeutic prospects in a case of paranoïd schizophrenia"


  • Résumé

    How to understand that the delusional reality of the schizophrenic person can both be marked by an unshakeable certainty but that this reality can change over the discussions we can have with psychotic patients? Is there however not a contradiction to consider the possibility of an evolution within a delusional certainty?This research paper will aim to study the delusional processes in schizophrenia, in particular the phenomenon of delirious certainty which characterizes this type of pathology. We will focus on highlighting the function of such adhesion in the psychotic delirium, by trying to understand the reasons which lead the subject to believe in a delusional reality. After having considered how the phenomenon of credence is conceptualized in three disciplines of thought (philosophy, psychiatry and psychoanalysis), we will attempt to show how delirious certainty can answer a fundamental necessity for its subjective construction and how it shows a fight of the subject with the experience of anxiety. We will link this rise of anxiety with the onset of fantasies as they occur unbeknownst to the subject. However, the clinical case we will lean on will report the limitations of this delirious certainty, for it does not allow the schizophrenic subject to get rid entirely of fantasy thinking. The study we devote to these « failures » of the delirious certainty will aim to address the fragility of the delusional system and the consequences of the fantastical intrusion on the subjective experience of the psychotic subject. Our thesis will help us to link the limits of the delusional construction with the impossibility for delusional schizophrenic subjects to repress their surging fantasy. We will make the assumption that the evolution incurred by the delusional reality is a consequence of not taking the name. By considering these elements of psychopathology, we will examine the conditions of a therapy suitable for this psychotic problematic


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.