"Capabilities of enjoyment" : plaisirs et jouissance dans l'oeuvre en prose de Herman Melville

par Edouard Marsoin

Thèse de doctorat en Langues et littératures étrangères. Langue et cultures des sociétés anglophones

Sous la direction de Philippe Jaworski.

Le président du jury était Mathieu Duplay.

Le jury était composé de Agnès Derail-Imbert.

Les rapporteurs étaient Bruno Monfort, Ronan Ludot-Vlasak.


  • Résumé

    Prenant le contre-pied d’une certaine tradition critique qui privilégie la vision d’unMelville sombre et désincarné, ce travail cherche à souligner les potentialités, possibilités etpuissances du plaisir dans la fiction melvillienne. Il s’agit d’étudier les représentations etproblématisations de cet affect qui signale la rencontre du corps sentant et des matières. Cetterencontre est elle-même prise dans des formes et des codes culturels déterminant les conditions depossibilité du plaisir, et dont les traces sont disséminées dans le texte littéraire. En cela, la fictionmelvillienne est à la fois matérialiste et affective. Dans les mondes fictifs melvilliens, le plaisir et lajoie entrent dans des relations de contraste dynamique avec la souffrance et la mort, ce qui peutdonner naissance à des formes complexes de jouissance. L’oeuvre en prose de Melville produit ainsiun discours qui interroge, inquiète ou célèbre la possibilité du plaisir et des plaisirs sous différentsangles : esthétique, épistémologique, éthique, diététique, genré, politique et économique. Uneapproche à la fois textuelle, contextuelle et intertextuelle, mobilisant des outils d’analyse issus de laphilosophie, la psychanalyse ou la théorie littéraire, informe notre étude de l’usage des matières àplaisirs (nourriture, alcool, tabac) dans la poétique melvillienne (chapitre 1), des liens entreaffectivité et pensée, constitutifs de ce que l’on nomme une épistémè de la jouissance (chapitre 2),des éthiques et régimes élaborés par des sujets fictifs pour régler leurs plaisirs (chapitre 3), et de lacomposante collective (sociale, politique et économique) des plaisirs possibles (chapitre 4).

  • Titre traduit

    "Capabilities of enjoyment" : the use of pleasures in Herman Melville's fiction


  • Résumé

    This thesis counters a commonly held critical view according to which Melville is a darkand disembodied author; in contrast, it aims to highlight the possibilities, potentialities andcapabilities of enjoyment in his fiction. Its object is to study the representations andproblematizations of pleasure as an affect which signals the encounter of a feeling body with matter.Such an encounter is enmeshed in cultural forms and codes that determine pleasure’s conditions ofpossibility and whose traces are disseminated through the literary text. Melville’s fiction is thereforematerialistic and affective. In melvillean fictional worlds, pleasure and joy enter into dynamic,contrasting relationships with pain and death, which can give rise to complex forms ofenjoyment/jouissance. Melville’s prose work consequently produces a discourse that interrogates,troubles or celebrates the possibility of pleasure and pleasures from aesthetic, epistemological,ethical, dietetical, gendered, political, and economic viewpoints. A textual, contextual andintertextual approach, mobilising analytical tools drawn from philosophy, psychoanalysis, andliterary theory, informs my study of the use of pleasurable matters (food, alcohol, tobacco) inMelville’s poetics (chapter 1), the links between feeling and thinking in what I call an episteme ofenjoyment (chapter 2), the ethical and dietetical systems elaborated by fictional subjects to regulatetheir pleasures (chapter 3), and the collective (social, political and economic) dimensions ofavailable pleasures (chapter 4).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.