Caractérisation des interactions entre les protéines de l'inclusion de Chlamydia trachomatis

par Emilie Gauliard

Thèse de doctorat en Microbiologie procaryote et eucaryote

Sous la direction de Daniel Ladant.

Soutenue en 2016

à Paris 7 , dans le cadre de École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité (Paris) .


  • Résumé

    Les chlamydiae sont des bactéries pathogènes intracellulaires obligatoires des cellules eucaryotes. Les bactéries se développent dans une vésicule intracellulaire appelée inclusion dont la membrane est composée majoritairement de protéines d'origine bactérienne, les protéines Inc. Ces protéines sont sécrétées par un système de sécrétion de type III et sont ancrées dans la membrane de l'inclusion par une région hydrophobe. Ces protéines représentent 7 à 10% du génome des espèces Chlamydia (Chlamydia spp. ), et d'après leur localisation à l'interface entre l'hôte et le pathogène, elles semblent jouer un rôle clé dans le développement et la virulence de Chlamydia. Dans un premier article, nous avons décrit le système BACTHGW qui exploite la technologie Gateway® afin de cloner rapidement et efficacement des ORFs complètes dans les vecteurs BACTH. Dans la perspective de mieux comprendre le rôle des protéines Inc dans le développement de Chlamydia, nous avons entrepris dans un second article de caractériser les propriétés d'interactions des protéines Inc de Chlamydia trachomatis. Pour cela, nous avons décidé d'utiliser les systèmes BACTH et BACTHGW, qui présentent l'avantage de pouvoir détecter des interactions entre protéines membranaires intrinsèques. Nous avons tout d'abord vérifié que ce système double hybride bactérien était capable de détecter les propriétés d'oligomérisation de IncA. Puis nous avons analysé un ensemble de protéines Inc et identifié de nouvelles interactions entre ces composants. L'ensemble de nos résultats suggère que les protéines Inc pourraient s'assembler dans la membrane de l'inclusion pour former des complexes multi-protéiques spécifiques.

  • Titre traduit

    = Characterization of interactions between inclusion membrane proteins from chlamydia trachomatis


  • Résumé

    Chlamydiae are obligate intracellular pathogen of eukaryotic cells. The bacteria carry out their entire cycle in an intracellular vesicle called inclusion. The membrane of the inclusion is composed mainly of bacterial proteins, the Inc protein. These proteins are secreted by a type III secretion system and are anchored into the inclusion membrane by a hydrophobic region. These proteins represent 7-10% of the genome of Chlamydia, and according to their location at the interface between the host and the pathogen, they appear to play a key role in the development and the virulence of Chlamydia. In the first article, we described the BACTHGW system that exploits the Gateway® technology to clone quickly and efficiently complete ORFs into the BACTH vectors. In the perspective to better understanding the role of Inc proteins in the chlamydial development, we have undertaken in a second article to characterize the interaction properties of Inc proteins of Chlamydia trachomatis. For this, we decided to use BACTH and BACTHGW systems, which have the advantage of detecting interactions between integral membrane proteins. We first verified that this two hybrid system was able to detect the oligomerization properties of IncA. Then we analyzed a set of Inc proteins and identified new interactions between these components. Together, our results suggest that Inc proteins could assemble in the membrane of the inclusion to form specific multi-protein complexes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(195 p.)
  • Annexes : 234 réf.

Où se trouve cette thèse ?