L'engagement politique : la subjectivité comme conquête sociale

par Dominique Piau

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Florence Giust-Desprairies.


  • Résumé

    Qu'est-ce qui mobilise un engagement politique ? L'étude s'interrogera en premier sur l'impact de l'outil socio clinique : si pour être plus qu'un simple outil, un mode d'attention, (à vocation militante ?) la sociologie avait pour approche première l'entendement de l'agencement ou les désordres à l'unicité d'une scène de vie, comment pourrait-elle tenir une attention comme paradoxale, sans la clinique d'interférence d'une double temporalité, événementielle et socio psychique ? En second, le questionnement s'imposera, à l'instar de la proposition socio clinique où le chercheur est le premier objet de la recherche et si l'objectivité ne consiste pas à éradiquer la subjectivité, en quoi la prise en compte de celle-ci lui ouvrirait un entendement autre de l'engagement politique ? Concernant l'objet de recherche, et à l'instar de la posture chercheur, à partir de trois matériaux de témoignages politiques, chaque militance s'interrogera si au-delà d'elle-même, pour faire appel au changement la subjectivité ne se présenterait pas comme une conquête sociale collective ? Resterait dans la limite donnée à cette recherche à évoquer l'organisation politique comme agent d'emprise ou de déprise de ceux qu'elle entend jusqu'à libérer d'eux-mêmes, pour en venir à reposer l'emplacement et le rôle du politique set sa militance à façon. Une distinction de veille permanente socio clinique s'imposera entre mécanisme de défense, et mécanisme de dégagement d'altérité.


  • Résumé

    What drives political commitment ? This study will first concentrate on the impact of the socio-clinical instrument: if, in order to be more than a simple instrument, an attention mode (dedicated to activism ?), sociology's primary focus was the organization or the disorders of the uniqueness of an everyday situation, how could attention be considered as contradictory to the clinical interference of a double temporality, that of events and that of socio-psychology ?Secondly, we will focus on the socio clinical position where the researcher is the first object of researcher and if objectivity does not consist in eradicating subjectivity, then how could its awareness enable the researcher to have another understanding of political commitment ? Concerning the objet of research, and like the position of the researcher, using three types of political testimony each activism will ask itself if beyond it, in order to change, subjectivity should not be considered as a collective social conquest ? Lastly we will touch on the political organization as an agent of influence or "de déprise" over those that it means to free from themselves, in order to reformulate the position and the role of politics and of its activism. It will be necessary to differentiate, from a socio psychological point of view, between defense mechanisms and mechanisms used to isolate otherness.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol.(695 p.)
  • Annexes : 377 réf. Glossaire

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (2016) 007
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.