Impact of intergenerational contacts on the performance of the elderly under stereotype threat : a comparative study of France and Indonesia

par Arum Febriani

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Rasyid Sanitioso.

Soutenue le 30-11-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Cognition, comportements, conduites humaines (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) et de Laboratoire de Psychologie Sociale Menaces et Société / LPS - EA 4471 (laboratoire) .

Le président du jury était Peggy Chekroun.

Le jury était composé de Rasyid Sanitioso, Peggy Chekroun, Olivier Desrichard, Aïna Chalabaev.

Les rapporteurs étaient Peggy Chekroun, Olivier Desrichard.

  • Titre traduit

    L'impact des contacts intergénérationnels sur la performance des personnes âgées en situation de menace du stéréotype : étude comparative France - Indonésie


  • Résumé

    L'objet de cette thèse est de montrer que le contact avec les jeunes peut diminuer les effets délétères de la menace du stéréotype (i.e., la crainte de confirmer le stéréotype négatif de son propre groupe) sur la performance des personnes âgées, en France et en Indonésie. Dans les deux pays, les personnes âgées sont stéréotypées comme ayant de faibles capacités mnésiques. Nous examinons également les rôles médiateurs de l'anxiété (liée à la performance et/ou celle d'intergroupe) et de l'empathie (l'empathie cognitive, également appelée «perspective taking», et/ou l'empathie affective) dans le lien entre la menace et la performance, en fonction du groupe culturel auquel appartiennent ces personnes âgées. Les participants, des personnes âgées en France et en Indonésie, réalisaient une tâche présentée soit comme un test de mémoire (menaçant pour les personnes âgées) ou comme un exercice cognitif (non menaçant). Les résultats montrent que, dans les deux pays, la menace entraîne la diminution de la performance des participants par rapport à la tâche, particulièrement chez ceux qui ont peu de contacts positifs avec les jeunes en dehors de la famille. Parmi ceux ayant des contacts positifs, la menace ne réduit pas leur performance. Les contacts avec les jeunes au sein même de la famille, par exemple avec les petits enfants, entraînent également des meilleures performances chez les participants âgés en France, contrairement à ceux en Indonésie. Les résultats révèlent que l'anxiété, contrairement à l'empathie, est une variable médiatrice du lien entre la menace et la performance. Tout en révélant l'influence de la culture, l'anxiété liée à la performance chez les participants français versus l'anxiété intergroupe chez les participants indonésiens, explique la diminution des performances. La discussion se focalise sur les différences aussi bien dans la nature des contacts intergénérationnels que dans la perception de soi chez les personnes âgées dans ces deux pays.


  • Résumé

    The present studies examined whether contacts with young people reduce the negative effects of stereotype threat (i.e., fear of confirming the negative stereotypes of one's own group) on the performance of the elderly in France and in Indonesia. The extent to which this is mediated by anxiety (performance anxiety and/or intergroup anxiety) and empathy (i.e., cognitive empathy, also called perspective taking, and/or affective empathy) as a function of cultural groups was also examined. Samples of elderly people in France and in Indonesia completed a task that was framed as a memory test (high-threat situation, given the stereotype of the elderly as forgetful in both countries) or a cognitive exercise (low-threat situation). Results showed that, in both countries, threat decreased the performance of the elderly, but only among those who had little positive contacts with young people outside the family. Among those who had more positive contacts, threat did not lower their performance. Contacts with you people within the family, such as grandchildren, also had similar buffering function among our French participants, but not among Indonesian participants. Results also revealed anxiety, but not empathy, as the mediating factor of the link between threat, contacts, and performance. Revealing the importance of culture, it was performance anxiety for the French vs. intergroup anxiety for the Indonesian elderly that mediated the effects of threat on performance. The discussion focuses on the differences in the nature of intergenerational contacts and in the self-perception of the elderly in the two countries.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.