Mort subite de l'adulte : stratégie de déploiement des défibrillateurs automatisés externes

par Benjamin Dahan

Thèse de doctorat en Épidémiologie

Sous la direction de Xavier Jouven et de Patricia Jabre.

Soutenue le 21-11-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Santé Publique (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne ; 2015-...) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) .

Le président du jury était Pierre Carli.

Le jury était composé de Xavier Jouven, Patricia Jabre, Pierre Carli, Karim Tazarourte, Sandrine Charpentier, Andrea Penaloza.

Les rapporteurs étaient Karim Tazarourte, Sandrine Charpentier.


  • Résumé

    L’arrêt cardiaque extra-hospitalier (ACEH) est un problème de santé publique majeur. La réanimation cardio-pulmonaire (RCP) précoce ainsi que la défibrillation par les témoins sont associées à une augmentation du taux de survie. Cependant, malgré d’importants efforts ces dernières années, les taux de survie restent faibles dans la plupart des pays. Ce travail avait pour objectif d’identifier des facteurs ayant un impact sur la défibrillation publique, la RCP précoce et les connaissances du public sur la défibrillation. Nous avons testé différentes stratégies de déploiement des défibrillateurs automatisés externes (DAE). Nous avons également analysé l’effet du niveau socio-économique des quartiers sur la RCP par les témoins. Enfin, nous avons cherché à évaluer les connaissances du public concernant la localisation et les conditions d’utilisation du DAE le plus proche dans des lieux publics très fréquentés. Tous les ACEH survenus à Paris entre 2000 et 2010 ont été enregistrés dans un registre et géocodés. Nous avons comparé une stratégie basée sur les recommandations de placement d’un DAE dans les lieux où plus d’un ACEH survenait tous les cinq ans à deux nouvelles stratégies : une stratégie de maillage régulier du territoire avec des DAE placés à distances régulières et une stratégie de placement dans différents types de lieux publics. Le nombre de DAE nécessaires ainsi que la distance médiane entre les ACEH et le DAE le plus proche étaient calculés pour chaque stratégie. Nous avons également recherché l’association entre le niveau socio-économique des quartiers sur le fait de bénéficier d’une RCP. Enfin, nous avons réalisé une enquête dans des lieux publics très fréquentés (gare, centres commerciaux, jardin public) auprès de toutes les personnes situées dans un rayon de 100 mètres autour d’un DAE pour analyser leur connaissance de la localisation du DAE et leur capacité à l’utiliser. Parmi 4176 ACEH, 1372 (33%) sont survenus dans des lieux publics. La stratégie basée sur les recommandations aurait conduit au placement de 170 DAE avec une distance aux ACEH de 416 (180-614) mètres et une augmentation continue du nombre de DAE. Avec la stratégie de maillage régulier du territoire, le nombre de DAE et la distance aux ACEH auraient changé selon la taille du maillage avec un nombre optimal de DAE évalué entre 200 et 400. Avec la stratégie de placement dans différents types de lieux publics, la distance médiane entre les ACEH et les DAE aurait été de 324 mètres pour les bureaux de poste (195), 239 mètres pour les stations de métro (302), 137 mètres pour les stations Velib’ (957) et 142 mètres pour les pharmacies (1466). Parmi les 4009 ACEH géocodables enregistrés, 777 (19,4%) ont bénéficié d’une RCP par un témoin. Ceux qui en ont bénéficié étaient plus fréquemment dans un lieu public, en présence d’un témoin et dans un quartier de statut socio-économique (SSE) non défavorisé. Dans une analyse multiniveaux la RCP par les témoins était significativement moins fréquente dans les quartiers de SSE défavorisé que dans les quartiers d’autres SSE (OR 0,85 ; 95% IC 0,72-0,99). Notre enquête a été menée auprès de 301 participants. Environ la moitié des participants (49%) avaient bénéficié d’une formation aux premiers secours, dont 70% après 2007 et 37% qui avaient suivi une initiation d’une heure. Le logo universel des DAE était reconnu par 37% des participants et 64% pouvaient reconnaître un DAE en photo. La localisation du DAE le plus proche était connue par 16% des participants avec un impact positif des formations après 2007 et de la reconnaissance du logo ou des photos (p<0,0001). Une majorité de participants (66%) savaient qu’ils avaient le droit d’utiliser un DAE et 59% savaient dans quelles circonstances l’utiliser. Seulement 25% des participants déclaraient savoir comment utiliser un DAE. Notre travail présente une approche originale pour optimiser les stratégies de déploiement des DAE. (...)


  • Résumé

    Out-of-hospital cardiac arrest (OHCA) is a major public health concern. Early bystander cardiopulmonary resuscitation (CPR) and defibrillation are associated with higher survival rates for OHCA victims. Unfortunately, despite major efforts over the past decade, survival rates remain low in many communities. This work sought to highlight factors affecting public defibrillation, early CPR and public knowledge on defibrillation. We assessed different strategies for Automated External Defibrillators (AEDs) deployment. We also aimed to focus effect of neighborhood socio-economic status on bystander CPR. Finally, we sought to analyze public awareness of the AED nearest location and knowledge of AED use. All OHCAs attended by EMS in Paris between 2000 and 2010 were prospectively recorded and geocoded. We compared a guidelines-based strategy of placing an AED in locations where more than one OHCA had occurred within the past five years to two novel strategies: a grid-based strategy with a regular distance between AEDs and a landmark-based strategy. The expected number of AEDs necessary and their median (IQR) distance to the nearest OHCA were assessed for each strategy. We also evaluated the relationship between neighbourhood SES characteristics and the fact of receiving bystander CPR. Then, we performed a survey in three kinds of places (train station, city mall and public park) of all individuals within 100 meters from an AED to analyze their knowledge of the closest AED location and their confidence to use it. Of 4,176 OHCAs, 1,372 (33%) occurred in public settings. The guidelines-based strategy would result in the placement of 170 AEDs, with a distance to OHCA of 416 (180-614) meters and a continuous increase in the number of AEDS. In grid-based strategy, the number of AEDs and their distance to the closest OHCA would change with the grid size, with a number of AEDs between 200 and 400 seeming optimal. In landmark-based strategy, median distances between OHCAs and AEDs would be 324 meters if placed at post offices (n=195), 239 at subway stations (n=302), 137 at bike-sharing stations (n=957), and 142 at pharmacies (n=1466). Of the 4,009 OHCA with mappable addresses recorded, 777 (19.4%) received bystander CPR. Those receiving it were more likely to be in public locations, have had a witness to their OHCA, and to have collapsed in a non-low SES neighbourhood. In a multilevel analyses, bystander CPR provision was significantly less frequent in low than in higher SES neighbourhoods (OR 0.85; 95% confidence interval [CI] 0.72-0.99). A total of 301 people responded to the survey. About half respondents (49%) had a Basic Life Support training experience with 70 % of them trained after 2007 and 37% who attempted a one hour training initiation. The universal AED sign was recognized by 37% of all respondents and 64% could recognize an AED on a picture. The closest AED location was known by 16% of the respondents with a positive impact of training after 2007 and knowledge of AED sign and picture (p<0.0001). A majority of respondents (66%), considered they had the right to use an AED and 59% knew in which circumstances it is necessary to use it. Only 25% of the respondents declared to know how to use an AED. Our work presents an original evidence-based approach to strategies of AED deployment to optimize their number and location. This rational approach can estimate the optimal number of AEDs for any city. In Paris, OHCA victims were less likely to receive bystander CPR in low SES neighbourhoods. These first European data are consistent with observations in North America and Asia. Our survey conducted in places known to be at risk of OHCA highlights the need for a better AED visibility in public places and the need to improve public knowledge and confidence in the use of AED. (...)


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.