L’impact du VIH/sida et de l’hépatite B sur les trajectoires de vie des migrants subsahariens en France

par Anne Gosselin

Thèse de doctorat en Santé publique

Sous la direction de Annabel Desgrées du Loû et de Eva Lelièvre.

Soutenue le 23-09-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Santé publique : épidémiologie et sciences de l'information biomédicale (Paris) , en partenariat avec Université Paris Descartes (1970-2019) (établissement de préparation) et de Centre population et développement / CEPED (laboratoire) .

Le président du jury était Myriam Khlat.

Le jury était composé de Annabel Desgrées du Loû, Eva Lelièvre, Myriam Khlat, Pierre Chauvin, Philippe Bocquier, Alison Wringe.

Les rapporteurs étaient Pierre Chauvin, Philippe Bocquier.


  • Résumé

    Les migrants d’Afrique subsaharienne paient un lourd tribut au VIH/sida et à l’hépatite B en France, puisqu’ils représentaient en 2013 31% des découvertes de séropositivité au VIH et 40% des patients pris en charge pour une hépatite B chronique. Cette thèse a pour objectif de comprendre l’impact de la maladie dans des vies déjà marquées par la migration, dans une dans une perspective holistique, c’est-à-dire qui prend en compte les différents éléments structurants de la trajectoire, qu’ils soient résidentiels (dont la migration), familiaux, professionnels, administratifs etc. L’enquête Parcours a permis de collecter de façon quantitative les histoires de vie de 2468 migrants subsahariens en Ile-de-France, 926 vivant avec le VIH, 779 vivant avec une hépatite B (non infectés par le VIH) et 763 n’ayant aucune de ces infections. Les parcours de vie de ces personnes ont été recueillis au moyen d’un questionnaire biographique qui renseigne les éléments structurants de la trajectoire de vie (professionnels, familiaux, conjugaux, résidentiels, etc…). Pour analyser ces trajectoires, les méthodes classiques d’analyse de survie ont été mobilisées, ainsi que les méthodes d’analyse de séquence du type Optimal Matching. Les trajectoires d’installation des migrants en France, qu’ils soient ou non atteints par le VIH ou l’hépatite B, ont été marquées par une grande insécurité dans les premières années, insécurité en termes de logement, de titres de séjour et d’emploi qui a duré six ans en médiane. Bien souvent, l’annonce de la maladie a précisément eu lieu à ce moment de l’arrivée en France. La migration elle-même a eu un impact majeur sur les trajectoires de vie des personnes sur le plan familial et professionnel. L’annonce d’une hépatite B chronique n’a elle pas d’effet sur les trajectoire de vie, tandis que le VIH entraîne une détérioration importante du bien-être, sans pour autant influer sur les trajectoires de couple ou d’emploi. Enfin, les personnes ayant obtenu un titre de séjour pour soins sont discriminées dans leur accès à la carte de résident ou la nationalité française.

  • Titre traduit

    The impact of HIV/AIDS and Hepatitis B on Subsaharan migrants’ life trajectories in France


  • Résumé

    Migrants from Sub-Saharan Africa are very much affected by HIV/AIDS and hepatitis B in France; in 2013 they represented 31% of seropositivity discoveries for HIV and 40% of the patients taken in charge for a chronic hepatitis B. This thesis aims to understand the impact of illness in lives that are already affected by migration, in a holistic approach, which takes into account the different structuring elements of the trajectory, which may be residential (including migration), family-related, professional, administrative, etc. The Parcours survey is a quantitative biographical survey that collected 2468 life trajectories of Sub-Saharan migrants in Paris greater are, 926 living with HIV, 779 living with a chronic Hepatitis B (and not infected by HIV) and 763 who had neither of these two infections. These persons’ life courses have been collected with a biographical questionnaire which gathers information about different structuring elements of the life trajectory (professional, family-related, marital, residential, etc…). To analyse these life courses, classic survival methods were used, along with sequence analyses such as Optimal Matching. A common feature of all Sub-Saharan migrants’ integration pathways is the insecurity they experienced during their first years in France in terms of housing, legal documents and employment, which for most of them lasted more than six years and which was independent from the fact of being infected by HIV or chronic Hepatitis B. The diagnosis of illness often occured precisely at this moment of arrival in France. Migration itself had a major impact on life courses at the family and occupational level. The diagnosis for chronic Hepatitis B has no impact on life trajectories, whereas HIV diagnosis entailed an important degradation of well-being but did not impact on conjugal or employment trajectories. Finally, persons holding a permit of stay for health reasons are discriminated in their access to resident card or French nationality.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque électronique. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.