Approche textométrique de l’analyse d’opinion - l’exemple de la crise entre la Chine et Google (2010)

par Li-Chi Wu

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de André Salem.

Soutenue le 05-10-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de CLESTHIA (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Zhitang Drocourt.

Le jury était composé de André Salem, Zhitang Drocourt, Olivier Arifon, Dominique Colomb.

Les rapporteurs étaient Olivier Arifon, Dominique Colomb.


  • Résumé

    À l’avènement du Web 2.0, le monde virtuel devient une communauté extrêmement complexe dans laquelle on procède plus ou moins librement à des échanges d’informations et d’avis les plus divers. L’outil de communication, en constante évolution, fait émerger la voix de l’opinion dans le monde virtuel tout en influençant le contenu et la nature mêmes des messages des utilisateurs d’Internet. L’appareil de censure du web chinois, connu sous le nom de Grande Muraille électronique, a souvent fait l’objet de sévères dénonciations. Partant de la controverse, qui a ébranlé le monde politique et commercial, nous avons étudié les comportements linguistiques des acteurs du web chinois et nous avons examiné en profondeur les diverses modalités d’usage de la langue. Sur un corpus établi à partir des sites des médias, des forums, des blogs provenant des différentes communautés sinophones, notre objectif est d’expérimenter l’approche textométrique pour aboutir à une typologie différentielle des opinions. En nous appuyant sur les ressources lexicales, nous proposons divers critères d’analyse comparative pour tenter de dégager les opinions des auteurs à partir des textes qu’ils ont produits. Nous nous intéressons en particulier aux variétés et à la diversité des formes langagières des internautes chinois dont les nouvelles manières d’écrire ne se conforment pas aux règles et aux normes de la langue standard de l’écriture éditoriale.

  • Titre traduit

    A textometric approach to the analysis of opinions – an example of the crisis between China and Google (2010)


  • Résumé

    With the arrival of the Web 2.0, the online world has become an extremely complex community, where information and opinions are more or less freely exchanged on all sides. The communication tools, constantly evolving, bring out public opinion in the online world and simultaneously influence both the content and the nature of Internet messages. Internet censorship in China, known as the Great Firewall, has often received harsh criticism. By the example of the controversy between Google and the Chinese government that shocked the political world and the market in 2010, we study the linguistic behaviour of participants on the Chinese Internet and examine the various forms of the use of language in depth. Based on a corpus established from media websites, forums, blogs in various Chinese-speaking communities, our goal is to apply the textometric approach in order to establish a differential typology of opinions. Building on the lexical resources, we offer various benchmarking criteria to try to extract authors' opinions from the texts that they have produced. We are particularly interested in the varieties and diversities of language forms of Chinese Internet users, where new ways of writing do not comply with the rules and norms of standard language as found in editorial writing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.