Le récit personnel dans l’œuvre des écrivains du Nouveau roman et dans celle d’auteurs bulgares contemporains : étude comparée

par Emanuela Svilarova

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Jean Bessière.

Soutenue le 13-10-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Stéphane Michaud.

Le jury était composé de Stéphane Michaud, Fiona McIntosh-Varjabédian, Marie Vrinat-Nikolov.

Les rapporteurs étaient Fiona McIntosh-Varjabédian, Marie Vrinat-Nikolov.


  • Résumé

    La présente étude se propose de faire une comparaison typologie et historique d’un phénomène littéraire très présent dans l’espace littéraire français et bulgare des dernières décennies du XXe et des premières décennies du XXIe siècle, à savoir le récit personnel fictionnalisé ou mis en cause. L’émergence de ce processus a été notre préoccupation majeure, et pour cette raison nous avons choisi des romans-clés paraissant à des époques différentes : pour la sphère française, l’orientation du Nouveau roman vers une écriture autobiographique pendant les années 1980 ; pour la sphère bulgare, l’émergence d’une « nouvelle écriture » à la faveur des changements sociopolitiques à partir de 1989. L’entrée en littérature de nouvelles conceptions philosophiques touchant plusieurs autres sphères de la vie artistique, comme la déconstruction ou la pensée de la postmodernité, affecte grandement le récit qu’un sujet de l’époque ferait de sa propre vie, d’autant plus s’il est déjà écrivain. Les questions que soulèvent aussi bien les œuvres bulgares que les œuvres françaises : questions d’abord de référentialité, d’« adhésion à l’époque », ensuite de composition, de voix narratives et, en fin de compte, de prise en charge du texte comme le récit de sa propre vie, sont extensivement traitées tout au long de l’étude. Il en résulte que le doute de la parole régit tout récit, et que le témoignage d’une expérience personnelle est la seule caution de sa véracité. Le récit personnel s’éloigne des genres purement informatifs ou référentiels et prend ainsi place du côté de la littérature, des œuvres de création et de fiction.

  • Titre traduit

    Personal Fiction in French « Nouveau roman » Author’s Works and in Contemporary Bulgarian Authors' Novels : comparative study


  • Résumé

    The present study is set to make a typological and historical comparison of a very widespread phenomenon in French and Bulgarian literary fields in the last decades of XXth century and the first decades of the XXIst century: the fictionnalised or biased personal story. This phenomenon’s emergence has been our main subject of concern, and for that reason we chose key novels published in different periods: for the French domain it was the « Nouveau roman »’s orientation towards autobiographical writing in the 1980’s; for the Bulgarian domain, the emergence of a « new writing » in the wake of the change in 1989. The introduction in literature of new philosophical conceptions touching other spheres of art such as deconstruction and postmodernism affects greatly the story a subject would make of his own life, moreover if he is already a writer. The questions raised as well by the Bulgarian as by French works: first about reference to reality, historical verisimilitude, then about composition, narrative voices and finally, about taking in charge the story itself as the story of one’s life, are extensively dealt with along the study. The resulting account is that hesitation governs thoroughly the story, and that the sole fact of giving testimony of one’s life is its caution of veracity. The personal story moves away from purely informative genres, ranging to fictional literature’s side.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.