Du héros épique à l'icône divine. L'image de Rama dans les décors sculptés de l'empire de Vijayanagar

par Marion Le Sauce-Carnis

Thèse de doctorat en Études indiennes

Sous la direction de Vincent Lefèvre.

Soutenue le 27-06-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Mondes iranien et indien (Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne) (laboratoire) .

Le président du jury était Nalini Balbir.

Le jury était composé de Vincent Lefèvre, Nalini Balbir, Osmund Bopearachchi, Édith Parlier-Renault, Charlotte Schmid.

Les rapporteurs étaient Osmund Bopearachchi, Édith Parlier-Renault.


  • Résumé

    Cette thèse étudie l’émergence du culte de Rāma à travers l’évolution de son iconographie dans les décors sculptés des temples de l’époque de Vijayanagar. À partir du XIIe siècle, Rāma qui, jusqu’ici, était un avatar de Viṣṇu, se détache de sa tutelle pour acquérir une autonomie de culte, avec ses propres dévots. Nous nous sommes demandé dans quelle mesure le changement de statut de Rāma était perceptible dans les reliefs qui le prennent pour sujet et comment l’étude de ces reliefs pouvait nous éclairer sur ce changement. Notre étude se fonde sur un corpus d’environ 2700 reliefs, relevés dans 47 temples sur tout le territoire de l’empire (Karnataka, Andhra Pradesh, Tamil Nadu). Trois catégories de reliefs se dégagent : les cycles narratifs, les séquences narratives et les reliefs iconiques. En comparant les modes de représentation au sein d’une même catégorie, puis entre catégories, nous avons observé l’importance prise par les images iconiques. Nous avons constaté le faible rôle du régionalisme, mais plutôt une homogénéité à travers l’empire, confirmée par le rapprochement que nous avons fait des reliefs avec six versions du Rāmāyaṇa, et qui démontre que les différentes régions ont toutes eu, de préférence, recours à la même version. Cette analyse s’inscrit dans un examen plus vaste de la place de Rāma dans la culture indienne et aboutit à des conclusions sur la relation entre arts visuels et littérature, les liens entre Rāma et la royauté de Vijayanagar et montre les différents moyens de signifier la divinité désormais accomplie de Rāma.

  • Titre traduit

    From epic hero to divine icon. The image of Rāma in the sculpted decoration of the Vijayanagara Empire


  • Résumé

    This thesis studies the emergence of the cult of Rāma through the development of his iconography in the sculpted decoration of temples from the Vijayanagara era. From the 12th century, Rāma, who until then had been an avatar of Viṣṇu, broke away and acquired a separate cult, with his own worshippers. We wondered to what extent the change in Rāma’s status could be observed in the reliefs in which he features and how studying these reliefs could shed light on this change. Our study is based on a corpus of around 2700 reliefs from 47 temples throughout the territory of the Empire (Karnataka, Andhra Pradesh, Tamil Nadu). Three categories of relief can be identified: narrative cycles, narrative sequences and iconic reliefs. When we compared the means of representation within each category, then between categories, we noted the increasingly important role of iconic images. We observed little difference between regions, but rather homogeneity throughout the Empire, confirmed by our comparison between the reliefs and six versions of the Rāmāyaṇa, which showed that the various regions all favoured the same version. This analysis forms part of a broader study of the role of Rāma in Indian culture and leads to conclusions on the relationship between visual arts and literature, the links between Rāma and the Vijayanagara royalty, and the different ways of representing the divine status that Rāma had, by then, acquired.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.