La chaise, objet de design entre communication et esthétique

par Anna Cecilia Russo

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Marie-Dominique Popelard.

Soutenue le 20-06-2016

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Communication, information, médias (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Il est patent que les objets de design, en particulier les objets d’ameublement que sont les chaises, exercent un rôle social dans l’espace privé et public, mais ils peuvent aussi fonctionner symboliquement et produire une expérience esthétique. Cette thèse mène une réfl exion critique sur le rôle du design à partir de bases pragmatiques. Ainsi que le suggère Nelson Goodman dans Manières de faire de mondes, les œuvres d’art sont loin d’être les seules choses qui symbolisent. Notre travail consiste à montrer que les chaises, en tant qu’objets de design peuvent aussi fonctionner communicationnellement. Ayant constitué un corpus de 11 types de chaises selon deux critères caractéristiques du mode d’évaluation et de qualifi cation des œuvres de design ‒ l’innovation et la diff usion ‒, nous analysons les chaises comme des natures mortes, en tant qu’objets isolés. Et c’est pour mieux montrer ensuite la relation intime existant entre le corps d’un usager et la chaise qui devient alors un objet vivant, riche de cette relation.

  • Titre traduit

    The chair as a design objet, between communication and aesthetics


  • Résumé

    It is clear that objects of design, especially design furniture in the case of chairs, not only fulfi ll a social function in both the private and public spheres, but they can also take on a symbolic role and produce an aesthetic experience. Based in pragmatic thinking, the present thesis aims to develop a critical line of questioning for studying the role played by design. As Nelson Goodman claims in his Ways of Worldmaking, works of art are not the only things that can symbolise. Our goal consists in showing that, insofar as they are objects of design, chairs also function communicatively. Drawing from a corpus of eleven diff erent types of chairs, put together according to two characteristic criteria related to the evaluation and description of works of design – i.e. innovation and distribution – we fi rst analyse chairs in terms of still life, that is to say, as isolated objects. This preliminary analysis allows us to underscore, in a subsequent move, the intimate relationship that prevails between the user’s body and a chair, which now becomes a living object, one that is enriched by this very relationship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.