Nom propre et nomination : Etude d'un cas : la nomination des hommes politiques dans la presse écrite française

par Joëlle Constanza

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Nathalie Garric et de Jean-Michel Fournier.

Le président du jury était Julien Longhi.

Le jury était composé de Jean-Michel Fournier, Abdelhadi Bellachhab.

Les rapporteurs étaient Julien Longhi, Marta Tordesillas Colado.


  • Résumé

    Le nom propre, forme définie en langue, participe à un acte de langage, régi par des conventions sociales et fondé sur un acte de nomination qui renvoie à un particulier qu’il individualise. Les critères traditionnels avancés pour le distinguer du nom commun et prédire son fonctionnement dit marginal ne sont pas suffisants pour le définir en tant que catégorie linguistique et encore moins en tant que phénomène du discours. Nous considérons le Npr dans un cadre plus général, comme une facette de la nomination (ce qu’il est), processus dynamique en discours où nous pouvons étudier ses fonctions discursives et ses différents types d’emplois contextuels. L’objectif de notre travail est donc d’étudier l’activité de nomination dans le genre médiatique de la presse écrite, de mettre à jour les enjeux de cette activité dans la construction de l’information de chaque titre retenu et dans la construction des représentations médiatiques des hommes politiques. Pour ce faire, nous recensons les différentes procédures de nomination des hommes politiques français dans cinq titres de la presse écrite française, nous analysons les fonctionnements sémantico-référentiels de ces différentes formes (dont le nom propre) et nous observons si cette nomination est contrainte aux caractéristiques du genre médiatique, envisagé comme genre discursif dans la tradition de l’École française de l’analyse du discours

  • Titre traduit

    Proper name and nomination : study of case : the nomination of the politicians in the French written press


  • Résumé

    The linguistically defined form of proper name corresponds to a speech act, governed by social conventions and founded by a nomination act which refers to a particular individual. The traditional criteria used to distinguish the proper name from the common noun and to predict its so said marginal functioning are not sufficient to define it as a linguistic category and even less so as a speech phenomenon. We consider the proper name in a more general frame, as a facet of nomination (which it is), using a dynamic speech process where one can study its discursive functions and its different types of uses in context. The aim of our work is to study the activity of nomination in a specific media genre, the written press, and to uncover the issues at stake regarding this activity, specifically in the construction of information in each of the press titles we retained and in the construction of media representations when politicians are concerned. We here undertake a systematic study of the language resources available for the enunciator (mostly the journalist) to name the other, to refer to alterity. To do so, we first take an inventory of the different nomination procedures regarding French politicians in five written press French newspapers, we then analyse the semantico-referential functioning of these different forms (including the proper name) and finally observe weither the nomination undergoes the characteristic constraints of this specific media genre, considered as a discursive genre in the tradition of the Ecole Française of discourse analysis


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université François Rabelais. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.