La Fragmentation urbaine comme réponse à l'effondrement de l'état : le cas de Sebha-Libye

par Ali Khoso

Thèse de doctorat en Aménagement

Sous la direction de Denis Martouzet.

Le président du jury était Michel Favory.

Le jury était composé de Laura Verdelli, Romeo Carabelli, Rafaâ Tabib.

Les rapporteurs étaient Michel Favory, Olivier Pliez.


  • Résumé

    La ville de Sebha a connu, sous la Jamahiriya une extension significative de sa superficie urbanisée et de ses équipements ainsi que de sa population. Cette croissance était la traduction d’une volonté claire des planificateurs de faire de Sebha un projet-phare et la « Porte de l’Afrique ». Cependant, le développement de la ville a été régi par des considérations, considérations tolérées sinon encouragées par les autorités, lesquelles ont favorisé des pratiques de ségrégation entre les lignages et les ethnies. Chaque tribu était dès lors dominante au sein d’un quartier. Depuis le soulèvement de 2011, la ville porte les traces spatiales et sociales des traumatismes causés par l’effondrement de l’État et la domination des milices. Cependant, la capitale du Fezzan a survécu à la chute de la Jamahiriya et à la succession des guerres intestines qui fragmentent son espace, grâce à une série de leviers qui lui ont assuré une certaine pérennité et principalement ; le dynamisme des réseaux de l’économie informelle, à l’instar de la prédation des ressources et de la contrebande, le processus de territorialisation portées par les tribus de la ville.

  • Titre traduit

    Urban fragmentation as a response to the collapse of the state : the case of Sebha-Lybie


  • Résumé

    The city of Sebha has known in the Jamahiriya era, an important extension of its urbanized area, its social equipments, its infrastructures and its population. This growth was the consequence of a clear will of the planners to make Sebha as a flagship project and the « Gateway to Africa ». However, the develpoment of the city has been governed by several considerations. Considerations tolerated and encouraged by the authorities, which have promoted segregation pratices between lineages and tribes. Therefore, each tribe was dominant in a district. Since the uprising in 2011, the city bears the traces of spatial and social traumatism caused by the collapse of the state and the dominance of militias. The capital of Fezzan survived at the fall of the Jamahiriya and the succession of the civil wars that fragment her space, favour of the series of reasons that assured to the city a certain continuity and mainly ; the dynamism of networks in the informal economy, like predation of the resources, smuggling, territorialisation process practiced by the tribes of Sebha.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 31-12-2041

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Tours. Service commun de la documentation. Bibliothèque de ressources en ligne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.