Structures, commitments and games in strategic conversations

par Antoine Venant

Thèse de doctorat en Intelligence artificielle

Sous la direction de Nicholas Asher.

  • Titre traduit

    Commitments, structures and games in strategic conversations


  • Résumé

    Les effets d'une action linguistique dépendent du contexte. Cela pose plusieurs questions, auxquelles il est essentiel qu'un modèle linguistique réponde: comment représenter le contexte conversationnel, la façon dont celui-ci influe sur le "sens" de chaque contribution et sur le choix rationnel fait par un agent de ce qu'il va dire ensuite? Il existe plusieurs théories de la structure du discours, mais celles-ci ne s'accordent pas sur un ensemble précis de contraintes structurelles régissant le contexte conversationnel. Nous proposons un formalisme unifié pour traduire et comparer entre théories et représentations distinctes et nous étudions les fondations axiomatiques d'une mesure de déviation 'sémantique' entre deux contextes conversationnels, et de l'impact de l'entrée de nouveaux éléments dans le contexte sur cette deviation. Un second travail porte sur l'interaction entre forme logique et rationnalité dans les conversations, plus spécifiquement, lorsque les intérêts des participants divergent. Nous proposons un modèle en théorie des jeux, dans lequel une conversation est une séquence infinie de coups linguistiques. Dans ce cadre nous formalisons certaines contraintes linguistiques génériques comme des conditions nécessaires au succès d'un agent (rester consistant, cohérent, crédible). Les préférences des agents sont décrites par des contenus auxquels ceux-ci souhaitent, ou ne souhaitent pas s'engager. Crucialement, on peut justifier et expliquer via des considérations sémantiques le choix des objectifs conversationnels des agents, et montrer quand et comment certaines inferences (implicatures) survivent ou disparaissent. Cela nécessite une sémantique adéquate, pour l'obtenir nous définissons une logique modale dynamique des engagements publics. Celle-ci permet de représenter les déclaration des participants vis-à-vis de leur propre engagements et de ceux de leurs interlocuteurs. Cela permet enfin un modèle de "grounding" a granularité plus fine que les approches existantes, qui demeurent cependant axiomatisable comme des cas particulier.


  • Résumé

    The effects of a linguistic action depend on its context of use. This raises a certain number of issues for a model of language use: how to represent the conversational context, its relation to the meanings that agents convey, and how to model agents' rational choice of the next thing to say, in context? There is, between existing theories of discourse structure, no general agreement on a precise set of structural constraints governing the conversational context. To remedy this, we propose a unified framewok to translate and compare between distinct theories and representations. We then lay the axiomatic foundations of metrics measuring the semantic deviation between two conversational contexts, and the changes brought into such a deviation, as new moves enter the context. A second body of work focuses on the modeling of conversational meaning and its interaction with that of rationnality in conversations, more specifically strategic dialogs, where the interest of the participants diverge. We propose a game theoretic account of such conversations, as infinite sequences of linguistic moves. We formalize linguistic constraints that are generic necessary conditions on successful plays (staying coherent, consistent, credible), and describe agents' preferences in terms of the contents that agents commit to. Crucially, we can describe a player's objective and explain why it is adopted on semantic grounds. We show on this basis how and when inferences to non-litteral meaning survives or are cancelled. As this requires a semantics expressive enough, we define a dynamic logic of public commitments to represent participants' commitments about the content of theirs, or their opponent's moves, and keep those representations subject to a sound notion of logical consequence (and hence, of consistency). This yields an account of acknowledgment and grounding more formal and fine-grained than traditional approaches, recoverable as particular cases.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (188 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2016 TOU3 0022
  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.