Nivellement et contre-nivellement phonologique à Manchester : étude de corpus dans le cadre du projet PAC-LVTI

par Hugo Chatellier

Thèse de doctorat en Linguistique anglaise

Sous la direction de Nabil Hathout et de Steven Moore.

Le président du jury était Sophie Herment.

Le jury était composé de Nabil Hathout, Steven Moore, Manuel Jobert, Jacques Durand, Monika Pukli.

Les rapporteurs étaient Sophie Herment, Manuel Jobert.


  • Résumé

    La présente thèse propose une description et une étude multidimensionnelles (sociolinguistiques, phonologiques et phonétiques) de la variété d'anglais parlée dans le Greater Manchester. Nous offrons une discussion sur les enjeux méthodologiques et épistémologiques de l'étude du changement linguistique et de l'utilisation des corpus en linguistique. Notre travail est mené dans le cadre du programme PAC (Phonologie de l'Anglais Contemporain : usages, variétés et structure) et au sein du projet LVTI (Langue, Ville, Travail, Identité) sur la base du corpus PAC-LVTI Manchester, constitué de données authentiques et récentes récoltées sur le terrain. Notre analyse se concentre notamment sur le phénomène de nivellement dialectal, qui a été l'objet de nombreuses recherches récentes en sociolinguistique anglaise. Nous nous intéressons en particulier à l'hypothèse de l'expansion d'une variété supralocale dans le nord de l'Angleterre. Notre étude concerne essentiellement les voyelles du Greater Manchester, et repose sur une analyse phonético-acoustique de la production des locuteurs de notre corpus. Nous relevons les caractéristiques majeures de la variété mancunienne, telles qu'elles ont pu être décrites dans les quelques travaux publiés jusqu'ici, et étudions leur corrélation avec des facteurs sociolinguistiques classiques comme l'âge, le genre, ou le niveau socio-économique. Nous explorons également la pertinence des facteurs attitudinaux pour l'étude de nos données. Sur la base de nos résultats phonético-acoustiques, nous nous prononçons en faveur de la pertinence de l'opposition de longueur en anglais, repensée en termes de poids vocalique au niveau de la représentation des voyelles, et proposons une modélisation du système phonologique de la variété du Greater Manchester dans le cadre de la phonologie de dépendance. Nous discutons des évolutions du système à la lumière du phénomène de nivellement dialectal, et nous interrogeons sur la pertinence des facteurs internes et externes pour les expliquer.

  • Titre traduit

    Phonological levelling and counter-levelling in Manchester : corpus study within the PAC-LVTI project


  • Résumé

    This thesis offers a multidimensional (sociolinguistic, phonetic, and phonological) description and study of the variety of English spoken in Greater Manchester. We discuss the study of linguistic change and the use of corpora in linguistics from a methodological and epistemological point of view. Our work is conducted in the framework of the PAC programme (Phonology of Contemporary English: usage, varieties and structure) and within the LVTI project (Language, Urban Life, Work, Identity), and based on the PAC-LVTI Manchester corpus, which is composed of authentic and recent fieldwork data. Our analysis notably focuses on the phenomenon of regional dialect levelling, which has been largely documented in recent English sociolinguistic research. In particular, we are interested in the hypothesis of the expansion of a supralocal variety in the north of England. Our study deals mainly with the vowels of Greater Manchester English, and relies on a phonetic-acoustic analysis of our informants' realisations. We describe the major characteristics of the Mancunian variety based on the few studies published so far, and statistically evaluate their correlation with traditional sociolinguistic factors such as age, gender or socio-economic profile. We also explore the relevance of attitudinal factors for the study of our data. On the basis of our phonetic-acoustic results, we speak in favour of the relevance of the opposition of length in English, which we reconsider in terms of vocalic weight in the representation of vowels. We then offer a model of the phonological system of Greater Manchester inspired by Dependency Phonology. We discuss the evolutions of the system in the light of regional dialect levelling, and question the role played by internal and external factors in these linguistic changes.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Nivellement et contre-nivellement phonologique à Manchester : étude de corpus dans le cadre du projet PAC-LVTI


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Nivellement et contre-nivellement phonologique à Manchester : étude de corpus dans le cadre du projet PAC-LVTI
  • Détails : 1 vol. (XII-387 p.)
  • Annexes : Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.