La modestie pathologique : pour une meilleure compréhension du syndrome de l'imposteur

par Kévin Chassangre

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Stacey Callahan.

Le président du jury était Céline Lemercier.

Le jury était composé de Stacey Callahan, Joel David Swendsen, Amélie Rousseau.

Les rapporteurs étaient Joel David Swendsen, Amélie Rousseau.


  • Résumé

    Le syndrome de l’imposteur peut être source d’une grande souffrance. Soixante-deux à 70% de la population peuvent être amenés à douter, ne serait-ce qu’une fois, de la légitimité de leur statut. Ces questionnements s’orientent sur l’impression de tromper les autres, sur les attributions de sa situation et sur la peur de voir son incompétence mise à jour. Malgré sa prévalence, peu d’études s’intéressent au caractère pathologique de ce syndrome, et encore moins à chercher des outils d’accompagnement adaptés. Les objectifs de ce travail étaient de valider un outil d’évaluation en français, et d’améliorer la compréhension de la dimension cognitive de ce syndrome.L’étude 1 est une étude quantitative menée auprès de 549 participants. Elle propose la validation du concept du syndrome de l’imposteur et la réalité d’un syndrome pouvant être pathologique. Les résultats démontrent différents profils d’imposteurs pour lesquels les comorbidités et leur vécu se révèlent différents.L’étude 2 est une étude quantitative menée auprès de 1597 participants. Elle a permis la validation de la Clance Impostor Phenomenon Scale (CIPS) dans sa version francophone. Les résultats démontrent des bonnes qualités psychométriques du questionnaire. L’étude 3 est une étude quantitative menée auprès de 694 participants. Elle évalue les manifestations anxieuses inhérentes au syndrome de l’imposteur. Les analyses rendent compte de profils d’imposteurs différents. L’établissement d’un modèle d’émergence de ce syndrome a été suggéré afin d’interroger sa présence lors des périodes de grand stress de la vie. L’étude 4 est une étude quantitative menée auprès de 873 participants. Elle est axée sur l’intégration de l’acceptation inconditionnelle de soi comme outil pertinent de prise en charge des imposteurs. Elle propose de plus un profil cognitif de ces personnes au regard de la représentation de l’échec, des attitudes dysfonctionnelles et d’une faible acceptation inconditionnelle de soi.

  • Titre traduit

    A pathological modesty : to better understand the impostor phenomenon


  • Résumé

    The impostor phenomenon can represent a significant distress source. The literature suggests that 60-70% of the population questions their legitimacy at least once in their lives. These doubts focus on feelings of inadequacy or fraud, poor success attribution, and the fear of being exposed as an impostor. Few studies have explored the pathological aspects of the impostor phenomenon despite its prevalence. Moreover, to our knowledge too little research has been conducted to design adequate management tools. The research carried out for this thesis seeks to validate existing impostor phenomenon measures, the Clance Impostor Phenomenon Scale (CIPS), as well as better understand cognitive dimensions related to this syndrome.Study 1 was a quantitative study carried out on a sample of 549 participants. This study deals with the validation of the independent concept of impostor phenomenon as well as potential pathological aspects related to it. Results showed different impostor profiles both in intensity and impacts of this syndrome.Study 2 was a quantitative study carried out on 1,597-strong sample. The main objective was to validate an existing impostor phenomenon scale (CIPS) in French. The results demonstrated good psychometric validity for the French version.Study 3 was a quantitative study carried out on a sample of 694 participants. This study examined anxiety manifestations linked to the impostor phenomenon. The results demonstrated different profiles of impostors. A model was developed to help understand the manifestation of this syndrome during periods of severe stress and change.Study 4 was a quantitative study carried out on a sample of 873 participants. This study focused on unconditional self-acceptance as a useful method of appropriate therapeutic management linked to the impostor phenomenon. A cognitive profile of impostors was developed that helps account for irrational beliefs about failure, dysfunctional attitudes, and low unconditional self-acceptance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

La modestie pathologique : pour une meilleure compréhension du syndrome de l'imposteur


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : La modestie pathologique : pour une meilleure compréhension du syndrome de l'imposteur
  • Détails : 1 vol. (281 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 221-248
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.