Imaginaires nationaux et dynamiques transnationales : étude du cinéma hatke en Inde

par Mélanie Le Forestier

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Pierre Molinier et de Claire Chatelet.

Le président du jury était Alain Kiyindou.

Le jury était composé de Pierre Molinier, Claire Chatelet, Alain Kiyindou, Bruno Ollivier.

Les rapporteurs étaient Alain Kiyindou, Bruno Ollivier.


  • Résumé

    Le cinéma indien est structuré en plusieurs industries cinématographiques régionales autonomes, chacune s’appuyant sur des caractéristiques linguistiques et socioculturelles différentes. Ce contexte est traversé par des problématiques identitaires conflictuelles, dont celle du rapport au national. Le cinéma hindi (Bollywood) est souvent présenté comme le cinéma national en Inde, aux dépends des « autres » cinémas régionaux. Peut-on toutefois parler de cinéma « national » en Inde ? Nous avons voulu examiner cette question à travers l’étude d’une forme cinématographique émergente que nous avons définie comme « cinéma hatke ». Ce nouveau concept opératoire met en évidence la singularité de ce cinéma qui se présente comme un mouvement contre-hégémonique participant à la construction d’un point de vue alternatif sur la modernité indienne. Une méthodologie constructiviste et médiaculturelle permet d’interroger le cinéma hatke dans toute sa complexité. Cette recherche s’appuie sur une étude filmique d’un corpus de neuf films et une analyse des discours médiatisés des acteurs de la production en Inde. Une première partie développe un cheminement théorique et critique partant de la pensée de Gramsci jusqu’aux Cultural Studies indiennes pour questionner différents concepts au regard de notre objet de recherche (hégémonie/contre-hégémonie, culture populaire, cinéma national). Dans une deuxième partie, nous avons mené l’analyse de l'hégémonie du cinéma hindi, en tant que forme esthétique et en tant qu’industrie culturelle, à travers sa relation à l’imaginaire national dominant. Il s’agit ensuite d’étudier les multiples médiations (techniques, discursives, sociales et communicationnelles) contribuant à définir le cinéma indépendant comme un cinéma hatke, c'est-à-dire comme un espace de résistance au sein d'un espace culturel national et transnational. Une dernière partie porte plus spécifiquement sur une analyse filmique révélant la dimension contre-hégémonique de ce cinéma par rapport à Bollywood et aux instances de pouvoir.

  • Titre traduit

    National imaginaries and transnational flows : case study of the Hatke cinema in India


  • Résumé

    The Indian film industry is divided in different regional film industries, based on different linguistics and sociocultural features. This specific context leads to conflicting identity issues, especially in relation to the national imaginary. Hindi cinema (Bollywood) is often seen as the national cinema of India. But can we actually talk about a “national” Indian cinema? We wanted to examine this issue through the emergence of a new independent cinema that we came to define as “hatke”. This new concept highlights the originality of this cinema that can be described as a counter-hegemonic cultural movement contributing to the configuration of an alternative point of view on Indian modernity. A constructivist and mediacultural approach is developed to study the hatke cinema in its complexity and multidimensionality. This research comprises a film analysis of nine films and a discursive analysis of the mediated discourses of the actors of the film industry involved in the production of this cinema. A first part presents a theoretical and critical approach from the Gramscian theory to the Indian cultural studies. We have explored different concepts in regard to the object of enquiry: hegemony/counter-hegemony, popular culture, national cinema. In a second part, we have analysed the hegemonic construction of Hindi cinema, as a cultural form as well as a cultural industry, investigating its relation to the national imaginary. We also analyzed the multiple mediations (technical, discursive, social and communicational) contributing to the definition of an independent cinema as a hatke cinema that can be seen as a space of resistance in both a national and a transnational cultural space. A final part has more precisely analyzed the counter-hegemonic dimension of this cinema in relation to Bollywood and to the national imaginary.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Imaginaires nationaux et dynamiques transnationales : étude du cinéma hatke en Inde


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Imaginaires nationaux et dynamiques transnationales : étude du cinéma hatke en Inde
  • Détails : 1 vol. (VIII-394-70 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 11-48. Filmogr. p. 48-52
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.