La farce ou La condition humaine post-tragique : une clinique psychanalytique du lien social du Liban

par Dina Besson

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Marie-Jean Sauret.

Le président du jury était Pascale Macary.

Le jury était composé de Marie-Jean Sauret, Alain Abelhauser, Jacques Cabassut.

Les rapporteurs étaient Alain Abelhauser, Jacques Cabassut.


  • Résumé

    En 1920, au sortir de la Grande Guerre qui sonna le glas de quatre siècles de domination ottomane, le Grand Liban fut proclamé, d’abord mandaté par la France, avant que le pays n’obtienne l’indépendance politique, en 1943. La politique économique libérale propre au Mandat français s’imposa alors, préfigurant le style gouvernemental qui s’instituera durant les trente glorieuses de la République. Cette période s’achèvera avec la guerre du Liban en 1975, faisant émerger des forces miliciennes avec leur corrélat de découpage géographique et social. Ainsi, en guise de réponse au délabrement des institutions symboliques régissant le lien social, l’on assista au surgissement d’une langue provocatrice, dont on trouve une anticipation dans les inventions littéraires de grands auteurs (Ionesco, Céline). Nous allons ici soutenir que ce qui a permis au vivre-ensemble libanais de résister à toutes les colonisations, à la domination du discours capitaliste, puis au désastre de la guerre, procède d’une tournure de l’esprit relevant du registre de la farce. Conçue dans cette recherche comme une modalité contemporaine du rire, elle semble être une réponse à la faillite des ontologies au temps de la postmodernité. Or ce style subjectif, tel que nous le débusquerons dans le parler des sujets libanais, loin d’être une idiosyncrasie libanaise, une sorte de « folie » isolée, pourrait être annonciateur d’un mode d’être au monde voué à se généraliser bien au-delà des frontières du Liban.

  • Titre traduit

    Farce or Post-tragic human condition : a psychoanalytical and clinical approach of the Lebanese social link


  • Résumé

    Greater Lebanon was founded in 1920, at the end of the Great War, which sounded the death knell for four centuries of Ottoman rule; the country did not gain independence until 1943. The French Mandate of the intervening period included free-market economic policies that foreshadowed the governing style of the trente glorieuses of the Lebanese Republic. That era drew to a close with the Lebanese Civil War, which began in 1975 and led to the emergence of militia forces and a corresponding geographical and social division. At this time, and in response to the deterioration of the symbolic institutions responsible for the social bond, a provocative language began to be heard, one that had been anticipated in the literary work of authors such as Ionesco and Céline. This thesis will show that what has allowed the Lebanese way of coexistence and togetherness to resist these colonial occupations, as well as the domination of the capitalist discourse and then the disaster of war, proceeds from a specific mindset that has its source in farce. Conceived here as a contemporary mode of laughter, farce seems to be a response to the bankruptcy of ontologies in the post-modern epoch. This subjective style, which will be explored on the basis of the spoken words of Lebanese people, is in no sense an idiosyncrasy found only in that part of the world as a sort of isolated “madness,” but could instead be a precursor of a mode of being in the world destined to become widespread and to be transmitted beyond the borders of the country of Lebanon.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

La farce ou La condition humaine post-tragique : une clinique psychanalytique du lien social du Liban


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : La farce ou La condition humaine post-tragique : une clinique psychanalytique du lien social du Liban
  • Détails : 1 vol. (362 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 309-329. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.