Résister, transmettre et exister face à l'oppression politique

par Yann Zoldan

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Yoram Mouchenik et de Gérard Pirlot.

Le président du jury était Thierry Baubet.

Le jury était composé de Yoram Mouchenik, Gérard Pirlot, Marion Feldman.

Les rapporteurs étaient Thierry Baubet, Marion Feldman.


  • Résumé

    Exister dans ce monde n’est pas toujours autorisé, l’oppression politique et ses paradigmes que sont le colonialisme et le fascisme, ont pour volonté de briser les individus ou de les voir disparaître. En conséquence, de nombreuses personnes doivent leur existence à des résistances. Dans les suites de la seconde guerre mondiale et d’après les cendres du nazisme, nous sommes allé à la poursuite des existences à la marge, de ce qui perdure dans la transmission après les traumas historiques. Cette recherche nous a conduit à explorer différentes thématiques : le sionisme, la Shoah, les processus de paix et partir sur différents terrains : le nord de l’Irlande, Israël, Palestine, la région autonome juive de Russie. Les réalités rencontrées sont empreintes de traumatismes historiques qui inscrivent les sujets dans une existence, celle-ci devient possible par la transmission d’une narrativité historique propre. Les identités sont constituées dans le récit que chaque sujet et sa communauté d’affiliation produisent, récit qui est celui d’une ré-existence, d’une résistance. L’individu en révolte est métissé entre son historicité subjective, l’Histoire qui l’entoure et la culture qu’il porte et par qui il est porté. Les sujets qui sont entrés en résistance veulent prendre place dans l’Histoire et transmettre, résister et devenir. Nous avons vu nos sujets dans leur quête d’idéal faire référence à un passé recomposé, celui-ci est un territoire imaginaire peuplé de héros idéalisés et d’une mystique particulière. Cette filiation imaginaire a une valeur thérapeutique, elle semble venir colmater les blessures et traumatismes historiques. Les actualités politiques au plus proche de nous illustrent les propos que nous développons dans cette thèse comme par exemple les réalisations spectaculaires d’individualités en mal d’existence. Ces actualités questionnent de nouveau nos thèmes de recherche : que dire sur le retour du fascisme, de l’antisémitisme ? Quel sens donner aux histoires silencées, aux non-dits ou mal-dits coloniaux ?

  • Titre traduit

    To resist, transmit and exist in front of political oppression


  • Résumé

    To exist in this world is not always permitted. Political oppression and its paradigms: colonialism and fascism are willing to break people or to make them disappear. Consequentially, many people owe their existences to resistances. In the aftermath of the Second World War and over the ashes of Nazism this research has been in pursuit of fringe existences: what remains through transmission after historical traumas. This research drives us to explore different themes: Zionism, Shoah, peace processes. It leads us toward various research fields: In the north of Ireland, Israel, Palestine, and the Autonomous Jewish Region of Russia. Realties that we met are marked with historical traumas. Those traumas etched the existence of subjects. Existence becomes possible through the transmission of historical narratives. Identities are constituted by narratives that each subject and their community are creating. The narrative is a re-existence: a resistance. Revolted individuals are crossed between their subjective historicity, their surrounding history, the culture they carry within and the culture that they are carried by. Subjects who joined resistance want to take place in History to transmit, to resist and to become someone. It has been shown that in their quest for ideal they have to refer to a recomposed past. This past is an imagined territory inhabited by idealized heroes and a specific mystic. This imagined filiation has a therapeutic value; it seems to cure traumatic injuries and historical traumas. Political news highlights what we are developing in this thesis, as for instance the spectacular acts of individuals in lack of existence. These news raise again our research themes: What can we say about the fascist and anti-Semitic return? What sense could we give to silenced histories, to colonial unspoken or bad spoken?


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Résister, transmettre et exister face à l'oppression politique


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : Résister, transmettre et exister face à l'oppression politique
  • Détails : 1 vol. (521 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 409-435. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.