Three Essays on the Effect of Voter Turnout on the Subsequent Performance of Elected Official

par Dong-Hee Joe

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Karine Van der Straeten.

Soutenue le 18-07-2016

à Toulouse 1 , dans le cadre de Toulouse School of Economics (Toulouse) , en partenariat avec TSE-R (Toulouse) (équipe de recherche) .

  • Titre traduit

    Trois essais sur l'effet du taux de participation sur la performance subséquente de l'élu


  • Résumé

    Cette thèse analyse l’effet du taux de participation sur la performance subséquente de l’élu. En mettant en lumière ce nouveau sujet, elle contribue à la littérature de « l’agence politique » qui étudie divers moyens d’améliorer le fonctionnement des postes élus. Chapitre 2 estime l’effet du taux de participation dans la 18ème Assemblée nationale sud-coréenne (2008-2012), la législature du pays. Les données se composent de paires législateur-circonscription. Pour surmonter l’endogénéité du taux de participation, il utilise la pluviométrie inhabituelle le jour du scrutin et le nombre de bureaux de vote par électeur. Grâce à ces instruments, il trouve des effets positifs sur la performance législative. Ensuite, il propose une explication théorique pour les résultats, dans lesquels le taux de participation signale de la fraction des électeurs qui apprendront la performance du titulaire. La théorie a une implication négative sur le vote obligatoire, car il permettra de réduire le rôle de signalisation du taux de participation. Chapitre 3 étend ce cadre empirique dans la 13ème Assemblée nationale française (2007-2012). Une différence importante de l’homologue sud-coréenne est sa capacité limitée d’initiative législative, ce qui en fait un environnement idéal pour tester la généralité de la relation trouvée en Corée du Sud. Les estimations révèlent des effets positifs sur la présence et la participation aux débats, mais pas sur la législation formelle ou la surveillance du gouvernement. Les explications possibles de cette différence sont discutées. Enfin, le chapitre 4 présente une explication inspirée de la théorie des jeux pour les résultats empiriques, dans un modèle d’agence politique à deux périodes. Une élection a lieu au début de chaque période afin de déléguer une décision politique à un homme politique, dont les préférences politiques sont des informations privées. Un électeur représentatif décide, à chaque élection, de voter pour un candidat ou s’abstenir. Le vote a un coût d’opportunité, qui est son information privée ; et les candidats sont identiques ex ante. Malgré la sous-optimalité statique de voter dans la première élection, l’électeur peut choisir de le faire, pour signaler sa volonté-faible coût-pour punir une mauvaise politique à l’élection suivante. Le modèle a une implication positive pour avoir plus de bureaux de vote et une implication négative pour faire le jour du scrutin un jour férié, qui découlent de leurs impacts sur la distribution des coûts de vote.


  • Résumé

    This dissertation analyzes the effect of voter turnout on the subsequent performance of the elected official. By shedding light on this new topic, it contributes to the ‘political agency’ literature which studies various ways to improve the functioning of elected offices. Chapter 2 estimates the effect of turnout in the 18th National Assembly of South Korea (2008-2012), the country’s legislature. The data consists of a cross-section of legislator-constituency pairs. To overcome the endogeneity of turnout, it utilizes the variation in turnout caused by the unusual rainfall on election day and the number of polling places per voter. It finds positive effects on legislative performance. Then it proposes a theoretical explanation for the findings, in which turnout signals the share of voters who will learn the incumbent’s performance. The theory has a negative implication for compulsory voting, because it will reduce the signaling role of turnout. Chapter 3 extends this empirical framework in the 13th National Assembly of France (2007-2012). An important difference from the South Korean counterpart is its limited capacity to initiate legislation, which makes it an ideal environment to test the generality of the relation discovered in South Korea. It finds positive effects on attendance and participation in debates, but not on formal legislation or government monitoring. Possible explanations for this difference are discussed. Finally, Chapter 4 presents a game-theoretic explanation for the empirical findings, in a twoperiod model of political agency. An election is held at the beginning of each period to delegate a policy decision to a politician, whose policy preferences are private information. A representative voter decides, in each election, whether to vote for a politician or abstain. Voting incurs an opportunity cost, which is her private information; and politicians are identical ex-ante. Despite the sub-optimality of turning out in the first election, she may still do so, to signal her willingness-low cost-to punish wrong policy in the following election. The model has a positive implication for having more polling places and a negative one for making election day a public holiday, which follow from their impacts on the distribution of voting cost.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.