Shareholder Engagement and Corporate Behavior : The Case of Environmental and Social Issues

par Liviu Andronic

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Sébastien Pouget.

Soutenue le 30-09-2016

à Toulouse 1 , dans le cadre de École Doctorale Sciences de Gestion (Toulouse) , en partenariat avec Centre de Recherche en Management (Toulouse) (laboratoire) .

  • Titre traduit

    Le comportement des entreprises face à l'engagement actionnarial : problématiques environnementales et sociales


  • Résumé

    Cette thèse doctorale traite des investissements socialement responsables sous plusieurs aspects. Nous cherchons tout d'abord à déterminer comment les entreprises répondent à l'engagement des actionnaires sur des problématiques environnementales et sociales. Notre analyse s'est effectuée sur un ensemble de données recensant les propositions des actionnaires lors des assemblées générales des entreprises du S&P 1500. À travers cette analyse nous tentons de mesurer l'impact du vote ou du retrait d'une proposition sur la performance extra-financière de l'entreprise. Après avoir contrôlé d'éventuels problèmes d'endogénéité, nous constatons une association positive entre la soumission de propositions à la fois environnementales et sociales au cours d'une même année et l'amélioration de la performance extra-financière de l'entreprise, à court et à long terme. Les résultats indiquent qu'un engagement actionnarial fort sur des problématiques diverses peut conduire à des changements dans la performance extra-financière des entreprises. Nos travaux de recherche s'attachent également à étudier les dynamiques de vote sous-jacentes aux propositions des actionnaires. Nous essayons de déterminer comment les propositions sur des thématiques similaires, votées (ou retirées) par le passé ou dans la même année, peuvent affecter le résultat du vote pour une proposition d'aujourd'hui. Les résultats obtenus montrent que lorsqu'une thématique a déjà fait l'objet d'une proposition actionnariale par le passé, une nouvelle proposition dans le cadre de cette même thématique recueillerait moins de soutien de la part des actionnaires aujourd'hui. Par ailleurs, un niveau de soutien faible de la part des actionnaires pour une proposition dans le passé signifierait un soutien actionnarial plus réduit pour une proposition dans une thématique similaire aujourd'hui. Nous cherchons aussi à voir dans quelle mesure les informations ESG sont intégrées dans les flux d'informations financières, et notamment à déterminer si les analystes financiers prennent bien en compte l'information extra-financière dans leurs projections financières. Nous constatons que les analystes financiers s'attendent à ce qu'une amélioration dans les avantages sociaux de l'entreprise se traduise par une baisse des bénéfices par action (EPS) à court terme, alors que cet effet n'apparaît pas lorsqu'on se base sur l'EPS réalisé, ce qui laisserait penser que les analystes financiers se trompent dans leurs estimations. Cependant, une diminution des défaillances sur le plan social (i.e. une amélioration de la politique sociale de l'entreprise) se traduit à la fois par une amélioration de l'EPS estimé mais également une hausse de l'EPS réalisé. Par conséquent, les analystes financiers semblent anticiper correctement les impacts positifs générés par l'amélioration dans les défaillances sur le plan social, qui est alors perçue comme un signal positif pour la performance financière de l'entreprise.


  • Résumé

    In this thesis we examine several aspects surrounding socially responsible investing. First we look into firms' response to shareholder engagement on environmental and social topics. Using data on shareholder-sponsored proposals in S&P 1500 firms, we investigate whether following a voted or withdrawn proposal there are changes in the extra-financial performance of firms. After controlling for endogeneity concerns, we find that being targeted on both environmental and social topics in the same year is associated with improvements in extra-financial performance, both in the short term and in the long term. The results suggest that shareholder engagement on a broad set of issues, as well as stronger shareholder pressure, is more conducive to changes in the extra-financial performance of firms. Further we study the dynamics of voting on shareholder proposals, specifically how past or concurrent votes (or withdrawals) on similar issues may affect a vote on a proposal in the present. We find that when a shareholder-sponsored proposal on a similar issue has already been discussed in the past, such a proposal would gather less shareholder support in the present. Moreover, a low level of past voting support for proposals on similar topics would induce a reduced voting support in the present. In addition we also attempt to quantify whether ESG information is being incorporated into the financial flows of information. More specifically, we seek to determine whether financial analysts incorporate extra-financial information into the financial forecasts. We find that overall financial analysts expect improvements in social strengths to translate into lower earnings per share (EPS) in the short term, whereas this effect isn't detected when using realized EPS, suggesting that the analysts may be wrong in their estimations. A decrease in social concerns (i.e. an improvement) is however reflected in both improved EPS forecasts and an improved realized EPS, suggesting that financial analysts are correct in perceiving positive shifts in (the largely exogenous) social concerns as a positive signal for the firms' financial performance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.