Investor Behaviour Facing Risk : Neurofinance and Financial Crises

par Guillaume Baechler

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Laurent Germain.

Soutenue le 08-09-2016

à Toulouse 1 , dans le cadre de École Doctorale Sciences de Gestion (Toulouse) , en partenariat avec TBS Research Centre (Toulouse) (laboratoire) .

  • Titre traduit

    Comportement des investisseurs face au risque : neurofinance et crises financières


  • Résumé

    Cette thèse étudie le comportement des investisseurs au travers de leur performance et de leurs attentes durant les crises financières de 2008-2011 et de leurs croyances. Elle se compose de trois chapitres. Dans le premier chapitre, nous faisons une revue de la littérature existante sur la performance des investisseurs individuels, leur biais comportementaux et leurs préférences. Nous montrons les principales lacunes en termes de performance des investisseurs individuels ainsi que leurs principaux biais comportementaux. Nous mettons également en lumière l’apport des neurosciences dans la compréhension du comportement des investisseurs individuels. Dans le deuxième chapitre, nous étudions l’impact des crises financières de 2008-2011 sur la performance des investisseurs individuels et leurs attentes à l’égard de leurs intermédiaires financiers dans quatre différents pays : Allemagne, Belgique, Luxembourg, France. Nous établissons également une comparaison en fonction du niveau de richesse des investisseurs à l’intérieur de chaque pays mais aussi globalement. Nos données proviennent de questionnaires distribués à des gestionnaires d’actifs dans les plus grandes banques des pays pris en considération ainsi que des données de marché historiques pour chacun de ces pays. Nous montrons que les investisseurs les plus fortunés sont les moins réfractaires à la prise de risque que ce soit avant ou après les crises financières, quel que soit le pays pris en considération. Nous remarquons aussi que ces derniers adoptent les stratégies d’investissement les moins conservatrices. Enfin nous notons un important changement des attentes des investisseurs par rapport à leurs intermédiaires financiers, demandant plus de transparence et un meilleur service clientèle, quel que soit le niveau de richesse. Nous montrons enfin que ces attentes peuvent être contradictoires notamment chez les investisseurs les moins fortunés. Dans le troisième chapitre, nous fournissons un test expérimental sur la formation des croyances chez les investisseurs individuels d’après le modèle de Brunnermeier et Parker (2005). Nous utilisons à cet effet une expérimentation avec deux loteries identiques exceptées leur skewness. Nous montrons que les participants à cette expérimentation ressentent des émotions par anticipation une fois qu’ils ont pris connaissance de la loterie à laquelle ils vont jouer. Ces émotions se forment à partir de la deuxième minute d’attente et restent stables jusqu’à ce qu’ils prennent connaissance de leurs gains. Par ailleurs, ces émotions par anticipation sont aussi fortes que celles ressenties une fois leurs gains connus. Enfin nous montrons que les sujets participants à la loterie avec une skewness positive présente moins de capacité d’auto régulation que les autres sujets. Les émotions qu’ils ressentent sont plus fortes et plus persistantes que chez les autres.


  • Résumé

    This thesis studies the investors behaviour through their performance and their expectations during the 2008-2011 financial crises as well as their beliefs formation. It consists of three chapters. In the first chapter, we review the literature on individual investors performance, their behavioural biases and their preferences. We highlight their lack of performance on financial markets and their main behavioural biases. We also exhibit the contribution of neurosciences in the understanding of the investor’s brain. In the second chapter, we study the impacts of the 2008-2011 financial crises on individual investors returns and their expectations towards their financial intermediaries in four different countries: Belgium, France, Germany, Luxembourg. We also consider investors differences regarding their endowment, inside each country and globally. Our dataset is extracted from questionnaires administered to asset managers in the main banks in the countries considered as well as historical market data for each country. We show that wealthier investors are less risk averse and their level of risk aversion has not changed with financial crises whatever the country considered. Furthermore, these wealthier investors adopt less conservative investment strategies than retail ones. We notice an important shift regarding the investors’ expectations towards their financial intermediaries, since the crises they ask for more transparency and more client services. We also show that these expectations may be contradictory a bit in retail investors. In the third chapter, we provide an experimental test of investors beliefs formations according to Brunnermeier and Parker model (2005). For this purpose, we use a two identical lotteries design except in terms of skewness. We show that participants to this experiment feel anticipatory emotions once they have learned the lottery they will play. These emotions are formed from the second waiting minute and remain stable until they learn their gains. Besides, anticipatory emotions are as strong as emotions felt once the payoffs known. Finally, we demonstrate that subjects participating in the positively skewed lottery exhibit less self-regulation than other subjects. Hence, their emotions are stronger and more persistent.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.