Stratégie d'innovation et capacités dynamiques relationnelles : le cas de l'industrie pharmaceutique

par Geoffroy Labrouche

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Alexandre Minda et de Mohamed Kechidi.


  • Résumé

    La thèse analyse le déploiement stratégique des firmes dans un High-Velocity Environment à travers la mise en œuvre de capacités dynamiques. Elle propose une étude d’un type de capacité dynamique particulier – les capacités dynamiques relationnelles – quand celles-ci sont portées par des stratégies d’innovation ouverte déployées par les firmes du secteur de la pharmacie et des biotechnologies. La première partie développe les cadres théoriques des capacités dynamiques relationnelles et des stratégies d’innovation ouverte. Dans cette partie, la thèse suivante est soutenue : les capacités dynamiques relationnelles des firmes s’expriment de manière concrète dans les stratégies d’innovation ouverte – en tant que mode de gestion de l’incertitude provenant des High-Velocity Environments. Dans une deuxième partie, nous établissons une relation entre les capacités dynamiques relationnelles et les stratégies d’innovation ouverte. Le champ empirique de cette partie est celui de cas de firmes de l’industrie pharmaceutique – grands laboratoires (Sanofi en particulier) ou startups de biotechnologies. La thèse montre que dans les High-Velocity Environments, la gestion de l’incertitude implique une modification de la mémoire organisationnelle de la firme par le biais de l’expression de capacités dynamiques relationnelles. Concrètement, ces capacités spécifiques se traduisent stratégiquement par l’adoption de pratiques d’innovation ouverte. Dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, l’ensemble des acteurs adopte ce type de stratégies afin de gérer l’incertitude liée aux mutations de son environnement.

  • Titre traduit

    Innovation strategy and dynamic relational capabilities : the case of the pharmaceutical industry


  • Résumé

    The thesis analyzes the strategic deployment of firms in a High-Velocity Environment through dynamic capabilities. It provides a study of a particular type of dynamic capability – dynamic relational capabilities – through firm’s open innovation strategies in the biopharmaceutical sector. In the first part, we offer a theoretical development of dynamic relational capabilities and open innovation strategies. In this part, we will consider that firms’ dynamic relational capabilities are expressed concretely in open innovation strategies – as a way to manage uncertainty stemming from High Velocity Environments. In the second part, we show empirically the relationship between dynamic relational capabilities and open innovation strategies by studying the case of various firms in the biopharmaceutical industry– Big Pharmas (Sanofi) and biotech start-ups. The thesis shows that in the High-Velocity Environments, managing uncertainty implies a firm’s organizational memory modification through dynamic relational capabilities. Specifically, these capabilities are expressed in open innovation practices. In the biopharmaceutical sector in particular, all kind of firms adopt this type of strategies in order to manage the uncertainty coming from recent evolutions.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.