Cross-layer self-diagnosis for services over programmable networks

par José Manuel Sánchez Vílchez

Thèse de doctorat en Systèmes informatiques

Sous la direction de Noël Crespi.

Soutenue le 07-07-2016

à Evry, Institut national des télécommunications , dans le cadre de École doctorale Informatique, télécommunications et électronique (Paris) , en partenariat avec Université Pierre et Marie Curie (Paris) (1971-2017) (Université) , Département Réseaux et Services Multimédia Mobiles / RS2M (laboratoire) et de Services répartis- Architectures- MOdélisation- Validation- Administration des Réseaux / SAMOVAR (laboratoire) .

  • Titre traduit

    Auto-diagnostic multi-couche pour services sur réseaux programmables


  • Résumé

    Les réseaux actuels servent millions de clients mobiles et ils se caractérisent par équipement hétérogène et protocoles de transport et de gestion hétérogènes, et des outils de gestion verticaux, qui sont très difficiles à intégrer dans leur infrastructure. La gestion de pannes est loin d’être automatisée et intelligent, ou un 40 % des alarmes sont redondantes et seulement un 1 ou 2% des alarmes sont corrélées au plus dans un centre opérationnel. Ça indique qu’il y a un débordement significatif des alarmes vers les adminis-trateurs humains, a comme conséquence un haut OPEX vue la nécessité d’embaucher de personnel expert pour accomplir les tâches de gestion de pannes. Comme conclusion, le niveau actuel d’automatisation dans les tâches de gestion de pannes dans réseaux télécoms n’est pas adéquat du tout pour adresser les réseaux programmables, lesquels promettent la programmation des ressources et la flexibilité afin de réduire le time-to-market des nouveaux services. L’automatisation de la gestion des pannes devient de plus en plus nécessaire avec l’arrivée des réseaux programmables, SDN (Software-Defined Networking), NFV (Network Functions Virtualization) et le Cloud. En effet, ces paradigmes accélèrent la convergence entre les domaines des réseaux et la IT, laquelle accélère de plus en plus la transformation des réseaux télécoms actuels en menant à repenser les opérations de gestion de réseau et des services, en particulier les opérations de gestion de fautes. Cette thèse envisage l’application des principes d’autoréparation en infrastructures basées sur SDN et NFV, en focalisant sur l’autodiagnostic comme facilitateur principal des principes d’autoréparation. Le coeur de cette thèse c’est la conception d’une approche de diagnostic qui soit capable de diagnostiquer de manière continuée les services dynamiques virtualisés et leurs dépendances des ressources virtuels (VNFs et liens virtuels) mais aussi les dépendances de ceux ressources virtuels de la infrastructure physique en-dessous, en prenant en compte la mobilité, la dynamicite, le partage de ressources à l’infrastructure en-dessous


  • Résumé

    Current networks serve billions of mobile customer devices. They encompass heterogeneous equipment, transport and manage-ment protocols, and vertical management tools, which are very difficult and costly to integrate. Fault management operations are far from being automated and intelligent, where around 40% of alarms are redundant only around 1-2% of alarms are correlated at most in a medium-size operational center. This indicates that there is a significant alarm overflow for human administrators, which inherently derives in high OPEX due to the increasingly need to employ high-skilled people to perform fault management tasks. In conclusion, the current level of automation in fault management tasks in Telcos networks is not at all adequate for programmable networks, which promise a high degree of programmability and flexibility to reduce the time-to-market. Automation on fault management is more necessary with the advent of programmable networks, led by with SDN (Software-Defined Networking), NFV (Network Functions Virtualization) and the Cloud. Indeed, the arise of those paradigms accelerates the convergence between networks and IT realms, which as consequence, is accelerating faster and faster the transformation of cur-rent networks leading to rethink network and service management and operations, in particular fault management operations. This thesis envisages the application of self-healing principles in SDN and NFV combined infrastructures, by focusing on self-diagnosis tasks as main enabler of self-healing. The core of thesis is to devise a self-diagnosis approach able to diagnose at run-time the dynamic virtualized networking services and their dependencies from the virtualized resources (VNFs and virtual links) but also the dependencies of those virtualized resources from the underlying network infrastructure, taking into account the mobility, dynamicity, and sharing of resources in the underlying infrastructure

Accéder en ligne

bibliorespect


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Télécom SudParis et Institut Mines-Télécom Business School. Médiathèque.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.