The migration of Flemish weavers to England in the fourteenth century : the economic influence and transfer of skills 1331-1381

par Milan Pajic

Thèse de doctorat en Etudes anglophones

Sous la direction de Christophe Tournu et de Marc Boone.

Soutenue le 22-11-2016

à Strasbourg en cotutelle avec Rijksuniversiteit te Gent , dans le cadre de École doctorale Théologie et sciences religieuses (Strasbourg) , en partenariat avec Théologie protestante (Strasbourg) (laboratoire) .

Le président du jury était Benoît-Michel Tock.

Le jury était composé de Jan Dumolyn.

Les rapporteurs étaient Jean-Philippe Genet, William Mark Ormrod.

  • Titre traduit

    La migration des tisserands flamands en Angleterre au XIVe siècle : l'influence économique et le transfert des compétences 1331-1381


  • Résumé

    Au cours du XIVe siècle, Edouard III a émis plusieurs lettres de protection aux drapiers flamands pour qu’ils puissent s’installer en Angleterre et y poursuivre leur activité artisanale. Dans les siècles qui ont suivi, la contribution de ces immigrants au développement de l’industrie textile en Angleterre a engendré un vif débat entre les historiens. En effet, cette migration flamande a été étudiée jusqu’à présent seulement à travers le spectre de sa contribution économique et non sous l’angle de la vie quotidienne des immigrants. Afin de combler cette lacune, cette étude a pour objectif de présenter un état de la question sur les problèmes d’intégration qu’un groupe d’immigrants, qui a été forcé de fuir son propre pays, a pu rencontrer au XIVe siècle à travers les microcosmes des villes de Londres, de Colchester et de Great Yarmouth.


  • Résumé

    Throughout the fourteenth century, Edward III issued several letters of protection encouraging Flemish textile workers to establish their trade in England. In the centuries that followed, the newcomers' contribution to the development of the English drapery has triggered off a hot debate. Indeed, until now, this migration has been studied only through its economic aspects, and no attention has been paid to the daily life of the migrants. This study purports to fill a critical gap as it expounds the difficult integration process of a migrant community, which was forced to leave its own country, and focuses on the microcosm of London, Colchester and Great Yarmouth in the fourteenth century.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.