Biologie de la vection de l'ampélovirus GLRaV-1 et du vitivirus GVA par la cochenille Phenacoccus aceris

par Antoine Alliaume

Thèse de doctorat en Virologie et transmission par vecteur

Sous la direction de Olivier Lemaire.

Le président du jury était Christophe Bertsch.

Le jury était composé de Étienne Herrbach.

Les rapporteurs étaient Paul-André Calatayud, Emmanuel Jacquot.


  • Résumé

    L’enroulement de la vigne cause des pertes de rendement et de la qualité des vins au niveau mondial. Il est causé par quatre espèces de Grapevine leafroll-associated virus(GLRaVs) ; GLRaV-1, -2, -3, -4-like. Si le GLRaV-2 (genre Closterovirus) ne possède pas de vecteur connu, les trois autres espèces (genre Ampelovirus) sont transmises par cochenilles(Coccoidea) qui contribuent à leur dispersion dans et entre les vignobles. Les vignobles de la France septentrionale (Alsace, Bourgogne, Champagne) sont les plus impactés par l’enroulement viral. Ce travail a porté sur le rôle vecteur de Phenacoccus aceris, espèce connue pour son efficacité de transmission et de dispersion des ampélovirus, ainsi que de vitivirus souvent associés. Les interactions cellulaires et moléculaires entre virus et cochenille restent peu connues. Une approche pluridisciplinaire combinant entomologie,virologie, biologie cellulaire et moléculaire a été développée pour étudier la biologie de la vection du GLRaV-1 et du Grapevine virus A (GVA) par P. aceris. Des expériences de transmission ont montré que ces virus sont transmis selon le mode semi-persistant non circulant. L’étude préliminaire du comportement alimentaire de P. aceris sur vigne par électropénétrographie a révélé une activité similaire à celle d'autres espèces de cochenilles déjà décrites et suggère un effet de l’infection sur le comportement alimentaire. L’anatomie des pièces buccales de P. aceris, organes directement impliqués dans la transmission et la rétention de virus non-circulants a été décrite et une méthode basée sur l’acquisition de virus purifié sur membrane a été développée pour rechercher les sites de rétention virale dans le vecteur.

  • Titre traduit

    Transmission biology of the ampelovirus GLRaV-1 and the GVA by the mealybug Phenacoccus aceris


  • Résumé

    Grapevine leafroll disease affects grape yield and wine quality worldwide. It is caused by four species of Grapevine leafroll-associated virus (GLRaVs) (GLRaV-1, -2, -3, -4-like).While GLRaV-2 (genus Closterovirus) has no known vector, the other three (genus Ampelovirus) are transmitted by mealybugs (Coccoidea) and thus prone to be dispersed within and between vineyards. In north-eastern France (Alsace, Bourgogne et Champagne),vineyards are more impacted by Grapevine leafroll disease. This thesis focusses on the vector role of the species Phenacoccus aceris, known for its efficiency in transmission and dissemination of ampeloviruses, as well as often associated vitiviruses. Molecular and cellular interactions between viruses and mealybugs remain poorly known. A multidisciplinary approach, combining entomology, virology, molecular and cellular biology, was developed to analyse the vector biology of GLRaV-1 and Grapevine virus A (GVA) by P. aceris.Transmission experiments showed that GLRaV-1 and GVA transmission follows the semipersistent non-circulative mode. A preliminary study of P. aceris feeding behavior on grape using electropenetrography revealed an activity similar to that of other mealybug species already described and suggested a potential effect of infection on Ph. aceris feeding behavior. The anatomy of mouth parts, directely implied in transmission and retention of non circulative viruses was described and a method for membrane acquisition of purified virus was developed to search for virus retention sites within the vector.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.