Les inégalités écologiques à l'aune du choléra : étude dans la ville de Cotonou au Bénin

par Taofick Raoul Fousseni

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Philippe Hamman et de Jean-Luc Piermay.

Le président du jury était Jean-Marc Stébé.

Le jury était composé de Lise Bourdeau-Lepage, Josiane Stoessel-Ritz.

Les rapporteurs étaient Jean-Marc Stébé, Abdou Salam Fall.


  • Résumé

    Cette thèse de doctorat analyse les inégalités écologiques dans les villes africaines, à travers l’exemple de Cotonou au Bénin, à l’aune du choléra. En tant que pathologie liée à l’exposition à un environnement insalubre, le choléra constitue un marqueur pertinent des inégalités écologiques, qu’il s’agisse d’inégalités d’exposition aux nuisances environnementales, d’accès aux aménités urbaines, de pouvoir d’interpellation de la puissance publique face aux nuisances environnementales ou de participation aux projets environnementaux. A travers l’approche par « effet de lieu », nous avons montré que l’incidence différentielle du choléra entre les arrondissements et les quartiers de Cotonou est liée non seulement à l’effet combiné du milieu et des profils socio-économiques, aux pratiques sociales, mais aussi aux politiques publiques, inspirées parfois des recommandations internationales dans le domaine de l’environnement, et qui occultent le contexte socio-politique local.

  • Titre traduit

    Ecological inequalities with regard to cholera : study in Cotonou city in Benin


  • Résumé

    This doctoral thesis analyses the ecological inequalities in the african cities, by focusing on the example of Cotonou in Benin, with regard to cholera. As a pathology related to the exposure to an unhealthy environment, cholera forms a relevant marker of the ecological inequalities under all their forms: whether they are inequalities of exposure to the environmental nuisances, access to urban amenities, capacity to question the public power as far as environmental nuisances are concerned or participation in environmental projects. Through the approach by “effect of place”, we showed that the differential incidence of the cholera between the districts of Cotonou is related not only to the combined effect of the environment and the socio-economic profiles, social practices, but also with the public policies, inspired sometimes of the international recommendations in the field of the environment, and that overlook the socio-political local context.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.