Chine-Occident : les transferts culturels entre idéologie et tradition

par Zhuo tao Ning

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Marie-Anne Lescourret.

Le président du jury était Jean-Marc Chouvel.

Le jury était composé de Jean-Marc Chouvel.

Les rapporteurs étaient Christian Godin, Thomas Keller.


  • Résumé

    Faire une recherche sur l'histoire de l'art contemporain chinois implique la formation de deux questionnements essentiels. Tout d'abord, il est possible d'émettre un doute quant à la pertinence de l'emploi du terme contemporain. L'interminable débat sur la notion de contemporanéité a laissé place au second questionnement, d'ordre géographique. Existe t-il un art contemporain chinois ? De Ma Yuan à Dong Qichang, la première grande partie de cette recherche s'est employée à brosser le portrait de l'inclinaison prise par l'art chinois. Il sera intéressant d'observer comment les artistes actuels se sont emparés de la culture antique chinoise et l'ont ressuscitée à travers le prisme de leur réalité contemporaine. Il convient d'opérer une scission dans le schéma chronologique, matérialisée par l'avènement de la République Populaire de Chine. L'aversion pour l'art du Parti Communiste associée à la volonté d'asservir la production artistique de manière utilitariste fut la source d'une esthétique et de codes formels inédits, directement empruntés au réalisme socialiste russe et à la propagande nazi.

  • Titre traduit

    China-Occident : cultural transfers between ideology and tradition


  • Résumé

    The research on the history of the Chinese contemporary art implies two essential questions. First of all, we may question the use of the word "contemporary". The never-ending debate concerning contemporaneity has lead to the second question which concentrates on a more geographical point. Does a contemporary Chinese art really exist? From Ma Yuan to Dong Qichang, the first part of this research aims at tracing the evolution of Chinese art. It will be interesting to see how current artists seized the traditional Chinese culture and resurrected this art through the prism of their contemporary reality. It is necessary to link this ascension to the rising of the Popular Republic of China. The hatred of the Communist Party for art, associated to the will of producing a new utilitarian art, were the source of innovative aesthetics and formal codes directly influenced by the Russian socialist realism and the Nazi propaganda.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible sur intranet à partir du 10-09-2021

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.